Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

TikTok compte bien profiter du boycott de Facebook pour séduire les petites entreprises

Logo Business AM
Tech

09/07/2020 | Ewa Kuczynski | 3 min de lecture

Isopix

TikTok lance officiellement sa plateforme ‘libre-service’ qui permet aux entreprises d’acheter et de gérer directement des campagnes publicitaires sur l’application. Et cela dans le but d’attirer les fonds publicitaires des petites et moyennes entreprises. S’agirait-il d’une tentative pour récupérer les annonceurs qui ont mis leurs campagnes  en mode ‘pause’ chez Facebook?

TikTok s’aligne aux services offerts par ses concurrents. Les  géants comme Google et Facebook offrent en effet déjà ces fonctionnalités depuis plusieurs années. L’entreprise entend appliquer le même mécanisme que ses concurrents, qui font appel à des outils créatifs pour générer des publicités. Les annonceurs ont donc la possibilité de suivre leur stratégie marketing et de cibler leurs performances à des prix plus contenus. TikTok précise néanmoins que les publicités devront, dans le cadre de ce service, être soumises pour validation au préalable.

100 millions pour rebooster les petites entreprises 

L’entreprise TikTok a également déclaré qu’elle allait octroyer 100 millions de dollars de ‘crédits publicitaires’ via sa plateforme aux petites entreprises, qui, selon TikTok, ‘sont particulièrement menacées par l’arrêt des activités des économies locales dans le cadre de l’épidémie’. 

L’annonce survient alors que TikTok traverse une période critique. Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a déclaré lundi sur Fox News que les États-Unis ‘envisageaient’ d’interdire TikTok et d’autres applications chinoises sur le territoire des États-unis, en raison des tensions persistantes avec la Chine. L’Inde a également récemment annoncé son intention d’interdire TikTok, ainsi que des dizaines d’autres applications.

Boycott

Par cette approche, TikTok entend peut-être profiter des annonceurs qui ont temporairement mis leurs campagnes en pause chez Facebook (Adidas, Starbucks, Microsoft, etc.), dans le cadre de la campagne #Stophateforprofit, dont le but est de pousser Facebook à réguler les contenus publiés sur son site.

Il s’agit par contre uniquement de grosses entreprises et de grandes marques qui ont voulu frapper un coup symbolique avant tout. La plupart des revenus de Facebook proviennent des petites et moyennes entreprises. Le nerf de la guerre. Facebook compte ainsi plus de 8 millions de clients qui opèrent sur la plateforme de la pub relativement bon marché.

Source: CNBC


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks