‘Tesla fait face à une année difficile en Chine’

Gigafactory Tesla ,Shanghai. (Isopix)

Le constructeur automobile américain Tesla pourrait faire face à une année particulièrement difficile. L’entreprise peut compter sur une position forte en Chine, le plus grand marché de véhicules électriques au monde, mais la concurrence est de plus en plus féroce. C’est en tout cas ce que disent les analystes de Bloomberg.

C’était il y a un peu plus d’un an: Tesla ouvrait une usine de production à Shanghai en Chine. ‘Cela a sans aucun doute aidé l’entreprise américaine à renforcer le plus sa position sur le marché chinois’, explique l’agence de presse Bloomberg.

‘Cependant, l’entreprise ne peut pas se reposer sur ses lauriers en Chine. Alors que Tesla enregistrait régulièrement des ventes records, ses rivaux chinois cherchaient à rattraper leur retard. Cette concurrence va probablement s’intensifier l’année prochaine.’

Parts de marché

‘Cette concurrence vient principalement des fabricants chinois Nio, Xping et Li Auto’, note Bloomberg. Ces marques ont un avantage sur Tesla: elles bénéficient d’un soutien du gouvernement chinois ou de grosses entreprises nationales. En tant que marque chinoise, elles gagnent aussi énormément en popularité.

Bill Russo, CEO du cabinet de consultance Automobility à Shanghai, souligne que ces trois entreprises ont enregistré une croissance régulière de leurs ventes depuis juin. Russo pense que Tesla pourra difficilement rester compétitive avec ces firmes chinoises, qui évoluent rapidement, disposent de grandes réserves financières et possèdent d’importants soutiens.

‘La question de savoir si Tesla sera en mesure de maintenir son avance sur le marché chinois pourrait être d’une importance significative pour les perspectives de ventes et de bénéfices globaux de la société américaine’, note Bloomberg. ‘Après les États-Unis, la Chine est le plus grand marché au monde pour Tesla.’

‘L’entreprise a vendu plus de 120.000 voitures en Chine cette année. Tesla continue également d’augmenter le niveau de production de son usine de Shanghai. Cela a incité les analystes à prédire que la Chine représentera une part plus importante des ventes et des bénéfices de Tesla dans les années à venir. La Model 3 de Tesla est également vendue avec des marges bénéficiaires plus élevées en Chine qu’aux États-Unis ou en Europe.’

Croissance

La Chine pourrait représenter plus de 40% du chiffre d’affaires total de Tesla à court terme’, a déclaré Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities. Actuellement, le pays représente 20% des ventes totales de l’entreprise. Pour Bloomberg, la Chine devrait afficher une demande croissante au cours des deux prochaines années. Et pour cela, la production de Shanghai est un véritable avantage.

En outre, le média fait référence à la possible production des Model Y dans l’entreprise chinoise afin de stimuler les ventes de Tesla. La firme étend actuellement ses opérations dans des petites villes chinoises et des bornes de recharges seront bientôt produites dans la gigafactory chinoise. ‘La Chine continuera à soutenir la croissance mondiale de Tesla l’année prochaine’, souligne Sharon Li, analyste chez JL Warren.

Selon l’organisation sectorielle de la China Passenger Car Association (CPCA), Tesla sera en mesure de vendre 280.000 voitures en Chine l’année prochaine. ‘Cela représente une forte croissance, mais les mêmes chiffres montrent que 80% du marché reste ouvert à d’autres fabricants’, ajoute Bloomberg.

‘L’organisation du secteur estime que 1,7 million de nouvelles voitures électriques seront vendues en Chine l’année prochaine. Cela signifie que des marques telles que Nio, Xpeng et Li pourront devenir une menace pour Tesla. Ensemble, ces trois sociétés se rapprochent déjà des chiffres de ventes mensuels de Tesla. D’autres marques chinoises, telles que SAIC-GM Wuling Automobile et Byd, bénéficient également d’un intérêt croissant.’

Constructeurs de voitures traditionnels

Mais Tesla et ses rivaux chinois sont également confrontés à une menace commune. ‘Les constructeurs automobiles conventionnels – comme Daimler ou Volkswagen – se tournent également vers les voitures électriques’, indiquent les analystes.

‘Bien que leur part de marché en Chine reste très faible, ces constructeurs automobiles traditionnels ont l’avantage de disposer d’un réseau étendu de concessionnaires et de services. Tesla avait sans aucun doute l’avantage d’une présence précoce sur le marché. Mais maintenant, le consommateur a plus d’options disponibles.’

L’objectif du gouvernement chinois est de transformer 20% du parc automobile en transport électrique d’ici le milieu de la décennie. Actuellement, seuls 5% ont connu une telle conversion.