Tchétchénie : Les parents divorcés doivent revivre ensemble pour lutter contre le djihad

La Tchétchénie a lancé il y a 2 mois un projet visant à encourager les couples divorcés à revivre ensemble dans l’intérêt de leurs enfants. La force motrice derrière le projet n’est autre que le président Ramzan Kadyrov. La Tchétchénie, (République tchétchène), est une république autonome de la fédération de Russie, située dans le Caucase du Nord, avec une population à majorité musulmane.La Tchétchénie a tenté 2 fois de faire sécession de Moscou, mais elle a échoué à chaque fois. Kadyrov a été libéré de l’emprise de poutine, à condition qu’il reste fidèle à Moscou.Selon le président tchétchène, cette nouvelle initiative ne vise qu’à préserver la sécurité nationale. Selon lui, les enfants de parents divorcés sont plus susceptibles d’être influencés par les recruteurs des réseaux djihadistes.

Comme une émission de télé-réalité

Sur la chaîne de télévision locale Grozny TV, la semaine dernière, un reportage a indiqué que 948 couples qui étaient séparés depuis des années revivent ensemble depuis que Kadyrov a lancé cette initiative. Ces couples sont suivis par des émissions de télévision, à la manière d’une émission de télé-réalité…dans le style tchétchène.Dans cette région principalement musulmane, les couples divorcés sont réunis par la police et les imams. Ensemble, ils cherchent une solution pour résoudre le différend qui les a conduits au divorce. L’objectif est toujours de faire revenir les couples sous le même toit, pour le bien de leurs enfants.Les couples ont peu d’autres choix : ceux qui refusent de répondre à la demande de la police et des religieux musulmans sont menacés d’en subir les conséquences, une perspective souvent pire que celle de reprendre la vie commune avec leur ex-conjoint.Dans un pays où le gouvernement prétend que l’homosexualité n’existe pas, mais où les homosexuels sont persécutés (certains affirment qu’ils ont été « traités » avec des chocs électriques), ceci n’est peut-être pas si surprenant.