Sous l’œil voyeur d’Amazon: de vrais employés vous observent

La caméra de sécurité Cloud Cam Home d’Amazon peut veiller sur nous, ‘jour et nuit.’ Sauf qu’elle a besoin de l’aide d’employés invisibles. Mais qui vous voient, vous.

Des milliers de travailleurs, basés en Inde ou en Roumanie analysent de courtes vidéos sélectionnées par Cloud Cam. Le but est d’entraîner l’Intelligence artificielle qui régit le système à reconnaître une vraie menace d’un événement sans importance. A savoir, de différencier un cambrioleur qui s’introduit chez vous et le chat qui bondit soudainement sur le canapé.

Pas de soucis pour Amazon

Bloomberg a mené l’enquête. Interrogée par le média américain, Amazon a affirmé que les images analysées viendraient ‘uniquement de testeurs’ qui envoient les clips afin de signaler des problèmes à l’entreprise. Comme une qualité d’image médiocre, une notification inutile ou erronée, etc.

L’entreprise Amazon jure être très attentive et respectueuse de la vie privée de ses utilisateurs. Les clients auraient le total contrôle des clips vidéo issus de la Cloud Cam, sauf si le métrage ‘est soumis à des fins de dépannage.’

Les ‘hics’

Sur base des témoignages récoltés par Bloomberg, on sait que les employés regardent ou écoutent jusqu’à 150 extraits vidéo, d’entre 20 et 30 secondes, par jour.

On sait aussi que certaines séquences visionnées par les employés ont peu de chance d’avoir été partagées volontairement par les utilisateurs. Par exemple, comme des relations sexuelles. Ce genre de vidéo est signalée par les employés et supprimée des bases de données. Elles ne servent donc pas à l’entraînement de l’intelligence artificielle.

Et même si les employés évoluent dans des secteurs très sécurisés, où l’usage du téléphone portable est par exemple interdit, certains témoignages affirment que des employés ‘ont transmis les images à des non-membres de l’équipe.’

Prise la main dans le sac. Encore.

Ce n’est pas le premier problème rencontré par Amazon en termes d’exploitation des données des utilisateurs.

En avril dernier, on découvrait que des milliers d’employés d’Amazon écoutaient nos conversations personnelles par l’intermédiaire d’Alexa, l’assistant vocal commercialisé par l’entreprise.

Et malheureusement pour Amazon, les conditions d’utilisation de Cloud Cam ne précisent absolument pas que le service de Cloud Cam est amélioré par le visionnage et l’écoute de personnes humaines.