Sophie Wilmès (MR) quitte temporairement la scène politique : David Clarinval (MR) la remplace dans sa fonction de ministre des Affaires étrangères

Une nouvelle fracassante, que Sophie Wilmès a elle-même diffusée ce matin : la vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères du MR prend du recul. Elle démissionne de toutes ses fonctions « au moins jusqu’à l’été », sans rémunération, afin de s’occuper de son mari, atteint d’un cancer.

Les deux autres responsables MR de l’équipe fédérale lui succèdent dans ses fonctions : David Clarinval prendra le relais en tant que vice-premier ministre, et reprendra tous les principaux portefeuilles de Wilmès. Mathieu Michel, actuellement secrétaire d’État à la numérisation, reprendra les institutions culturelles fédérales, comme le Bozar.

L’intention est que ce recul soit temporaire : jusqu’à l’été, Wilmès devrait rester à l’écart de la vie politique.

Reste à savoir si ce changement est idéal : le poste des Affaires étrangères est particulièrement crucial à l’heure où une véritable guerre fait rage en Europe et où des consultations internationales et européennes ont lieu presque quotidiennement. Mais cette tâche incombe désormais à Clarinval.

« La vie prend parfois des tournants douloureux, malheureusement. Aujourd’hui, la maladie s’est invitée brusquement dans nos vies et, en particulier, dans celle de mon mari, Christopher. Comme beaucoup trop d’hommes, de femmes et même d’enfants, il doit entamer un combat contre un cancer agressif du cerveau », écrit-elle.

« Cette difficile épreuve ne sera pas sans conséquences pour ma famille, et donc sur mon rôle au sein du gouvernement belge. Être ministre exige rigeur, disponibilité et un engagement total qui ne permettrait pas d’apporter l’aide et le réconfort dont Christopher et nos enfants ont besoin en cette période difficile. Je veux être présente auprès de lui comme il l’a toujours été pour nous et mener ce combat avec lui et nos enfants », a-t-elle expliqué. « Prenez soin de vous ».

Une popularité débordante

Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a également réagi : « Mes pensées vont aujourd’hui à Sophie, son mari Chris et leurs enfants. C’est tout à l’honneur de Sophie d’avoir fait le choix explicite de soutenir son mari et d’être là pour ses enfants. Son choix suscite mon plus grand respect. Dans un moment difficile comme celui-ci, vous êtes avant tout une partenaire et une mère. Je souhaite à Sophie, Christopher et leurs enfants beaucoup de courage et de force. »

En Belgique francophone, Wilmès est devenue très populaire en tant que Premier ministre lors de la crise corona. Cette popularité continue de se répercuter jusqu’à aujourd’hui : elle est numéro un dans tous les sondages. Son geste très humain, qui consiste à se retirer temporairement de la vie politique, correspond parfaitement à l’image de la vice-première ministre, plus posée, qui contre-balance le tempérament plus fougueux, du président de parti, Georges-Louis Bouchez.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20