Les investisseurs veulent se débarrasser de l’or russe, mais le peuvent-ils vraiment ?

Les investisseurs occidentaux ne veulent plus d'or russe dans leur portefeuille. Mais il apparaît aujourd'hui qu'il n'est pas si facile de séparer le bon grain de l'ivraie.

Le 22 juillet, l'Union européenne a introduit une interdiction d'achat d'or d'origine russe, dans le cadre d'un nouveau train de sanctions contre Moscou en réaction à son invasion de l'Ukraine voisine. Cela devrait avoir un impact important : le métal précieux est l'une des principales exportations de la Russie, re

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20