La visite de ce sanctuaire pour éléphants en Asie ne vous donnera pas mauvaise conscience

Les sites touristiques populaires d’Asie du Sud-Est qui utilisent des éléphants pour les promenades et le divertissement des touristes sont régulièrement pointés du doigt en raison des conditions de vie inacceptables de ces animaux. Mais d’autres établissements veulent offrir une meilleure qualité de vie pour ces éléphants. « Est-ce le sanctuaire pour éléphants le plus responsable au Laos? »: c’est ce que se demande CNN après avoir écrit sur MandaLao, un sanctuaire de protection des éléphants. 

Pas de promenade à dos

MandaLao se situe au Laos, aussi surnommé « le pays aux millions d’éléphants ». Un surnom un peu dépassé désormais: selon le World Animal Protection Report, il n’y aurait plus qu’environ 700 pachydermes sauvages au Laos, et environ 400 en captivité. Comme dans de nombreux pays d’Asie, les éléphants en captivité vivent dans des conditions honteuses. Mais pas à MandaLao.Là-bas, pas question de grimper sur le dos des pachydermes pour faire une photo de vacances. Il est possible de s’approcher des animaux, mais c’est tout. « On leur fait prendre un bain, on les nourrit, on marche côte à côte tandis qu’ils obéissent à la voix de leur Mahout », explique une touriste sur TripAdvisor. Les sept éléphants peuvent se promener dans un sanctuaire de près de 100 hectares, où ils reçoivent près de 200 kilos de nourriture par jour.

Menacés de disparition

MandaLao veut prouver qu’il existe une autre façon de promouvoir un tourisme plus naturel autour des éléphants, en leur témoignant du respect et en tentant de les comprendre, tout en travaillant pour leur protection dans le pays. Le bébé Kit ne passera ainsi pas sa vie dans le sanctuaire: à terme, il devrait être réintroduit dans une réserve naturelle. C’est aussi l’un des objectifs de MandaLao.Bien sûr, il existe des dizaines d’autres endroits de ce genre en Asie, où les éléphants sont traités avec respect. Si pour certains défenseurs de la cause animale, cela reste tout aussi déprimant d’aller voir les éléphants dans ces sanctuaires, cela leur permet néanmoins d’éviter une vie bien pire ailleurs, impliquant chaines, de travail forcé, de maltraitance… L’argent dépensé par les touristes doit aussi servir, logiquement, à améliorer la vie des animaux et à la protection de l’espèce.