“Le fils de Kadhafi bénéficie d’un accès direct à 20 milliards de dollars”

Saif al-Islam Kadhafi, le second fils du dictateur libyen destitué puis tué en 2011, Mouammar Kadhafi, aurait accès direct à un magot de 20 milliards de dollars en dépit de tous les efforts qui ont été faits au plan international pour le couper de la fortune de son père, rapporte le journal britannique Times de Londres. Après le début de la révolution dans son pays, Saif al-Islam Kadhafi avait été condamné à mort et assigné à une  résidence surveillée dans la ville de Zentane. Toutefois, il bénéficiait d’une liberté de mouvement relativement grande. Récemment, il aurait bénéficié d’une amnistie et aurait été libéré, mais cela n’a pas été confirmé. Selon ses avocats, il se cacherait dans un lieu tenu secret ; selon d’autres sources, il serait en Egypte.Il est considéré par certaines tribus comme le leader légitime du pays et on l’a parfois désigné comme un symbole d’unité.

Une fortune évaluée à au moins 60 milliards de dollars $

La famille Kadhafi se serait accaparée une somme de 60 milliards de dollars, ce premier chiffre provenant de calculs effectués par Transparency International, mais d’après Abdelhamid al-Jadi, un enquêteur missionné par le gouvernement de transition de la Libye pour retrouver Saif al-Islam, le vrai chiffre pourrait atteindre 300 milliards de dollars.La majeure partie de cette fortune provient de détournements sur les recettes de pétrole du pays commis par son père lorsqu’il était au pouvoir. Elle serait répartie sur plusieurs comptes tout autour du monde selon un réseau complexe. La plus grande partie serait conservée aux Emirats Arabes Unis, et dans les pays du Golfe où les sanctions imposées à sa famille ne s’appliquent pas. Il y en aurait aussi en Suisse, un pays censé respecter le gel des avoirs de la famille décrété par les Nations Unies.La Cour internationale de La Haye a demandé l’arrestation immédiate de Saif al-Islam Kadhafi pour crimes contre l’humanité.Selon Jackson Oldfield du Civil Forum for Asset Recovery,  il est de plus en plus difficile de suivre la trace de la fortune de Kadhafi depuis déclenchement de la guerre civile en Libye.