Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Présidentielle polonaise: le conservateur Duda poussé au second tour par le rival libéral Trzaskowski

Logo Business AM
Politique

29/06/2020 | Ewa Kuczynski | 4 min de lecture

Andrzej Duda / EPA

Avec 43,7% des voix à la sortie des urnes, Andrzej Duda, le président sortant aux couleurs du parti conservateur Droit et justice (PiS), affrontera son adversaire libéral Rafal Trzaskowski au prochain tour. 

Ce 28 juin, Andrzej Duda a obtenu le soutien de 43,7% de Polonais alors que le maire de Varsovie a été appuyé par 30,3% des électeurs. ‘Je remporte ce premier tour grâce à vos voix de façon absolument incontestable. L’avance est énorme et je vous en suis reconnaissant’, a déclaré Andrzej Duda lors de sa soirée électorale à Lowicz. ‘La campagne se poursuivra, nous menons une discussion très importante sur la Pologne, nous posons la question de la Pologne de l’avenir’, a-t-il ajouté. 

Son adversaire libéral, quant à lui, se dit être le candidat du changement : ‘le monopole du pouvoir ne finit jamais bien’, a expliqué Rafal Trzaskowski. Il faut dire que sa campagne électorale est principalement dominée par des préoccupations portant sur l’état de la démocratie et les questions sociales, alors que la Pologne fait face à sa première récession depuis la fin du communisme. 

Les sondages indiquent que le taux de participation de ce tour était de 62,9%. Le scrutin, initialement prévu pour le mois de mai et postposé en raison de l’épidémie de coronavirus, a donc été marqué par la crise sanitaire. Jusqu’ici, on dénombre 34.000 cas de Covid-19 sur le territoire polonais. Même si la majorité des électeurs a pu se rendre sur place pour voter, un nouveau système hybride de vote postal a été instauré dans les zones les plus touchées du pays. 

Andrzej Duda remportera-t-il la victoire finale?

La Constitution  polonaise prévoit des pouvoirs limités pour le président, qui dispose néanmoins d’un droit de véto sur les propositions de loi. Une victoire de Rafal Trzaskowski serait donc difficile à digérer pour le le parti Droit et Justice, (PiS), qui est à l’origine de plusieurs réformes contestées, notamment dans le domaine de la justice. Bien que le parti conservateur ait jugé ces réformes nécessaires, l’opposition libérale et les partenaires européens estiment que ces mesures sont une atteinte à la démocratie.

Le président Andrzej Duda a également été critiqué pour ses propos à l’égard de la communauté LGBT, qu’il a qualifiée lors d’une de ses réunions de campagne à Brzeg, de ‘néo-bolchévisme’: ‘on essaie de nous faire croire qu’il s’agit de gens alors que c’est simplement une idéologie’, avait-il déclaré. 

Le prochain tour se tiendra le 12 juillet. La chaîne de télévision TVN a posté un second sondage express le week-end dernier, affirmant qu’Andrzej Duda pourrait compter sur 45, 5% des voix face à 44,7% pour Rafal Trzaskowski. 

Source: The Guardian


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !