Près de deux fois plus de résiliations de contrat que d’embauches dans les PME

Unsplash

En conséquence de la crise du coronavirus, pour un emploi créé en PME, 2,7 jobs sont perdus alors que la tendance était inversée auparavant, indique vendredi un sondage mené par le prestataire de services RH SD Worx auprès de 26.000 petites et moyennes entreprises employant près de 350.000 travailleurs.

Les signes de relance sont pourtant perceptibles dans les PME, allant de la baisse du chômage temporaire à l’augmentation des intentions de recrutement et au volume de travail attendu jusqu’à la fin septembre.

« Les PME en Wallonie sont plus touchées que les PME bruxelloises (-4,3% contre -2,4%). Les secteurs présentant la perte d’emploi la plus importante en Wallonie au deuxième trimestre sont: le transport et l’entreposage (-6,7%) et l’horeca (-6,3%), suivis par la construction (-4,2%) », détaille Vassilios Skarlidis, directeur régional chez SD Worx.

Par ailleurs, moins d’une PME sur sept (15,4%) en Wallonie recrute, et une sur huit à Bruxelles (13,4%). Fin juin de l’année dernière, ces taux étaient encore respectivement de 22,6% et 21,1%.

À Bruxelles, la proportion de PME qui ont été confrontées à des licenciements et des démissions s’élève à 26% (25,8%) en juin, contre 21% l’année dernière. En Wallonie, il s’agit de 24,8% en juin 2020, contre 18,4% l’année dernière.

Le sondage ne prend pas en compte les start-up et les faillites.