Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, Poutine menace de recourir aux armes nucléaires. Mais passerait-il vraiment à l’acte ?

Plusieurs analystes craignent que, tôt ou tard, la Russie ne déploie des armes nucléaires, afin de tourner la guerre en Ukraine à son avantage. L’analyste du risque géopolitique Isa Yusibov n’est pas d’accord. Il a exposé son raisonnement dans une interview accordée à Business AM.

Pourquoi est-ce important ?

La peur de la guerre nucléaire n'a jamais vraiment été éloignée depuis l'invention de la bombe atomique. Depuis des années, le dictateur nord-coréen Kim Jong-un menace de déclencher une guerre nucléaire, mais il n'en est rien pour l'instant. L'année dernière, Vladimir Poutine a également commencé à utiliser la menace nucléaire comme une arme en soi. Est-ce un simple coup de bluff ?

L’essentiel : Poutine appuiera-t-il sur le bouton rouge ? Yusibov est convaincu qu’il ne le fera pas.

  • « Il y a plusieurs raisons à cela : la situation intérieure, les relations géopolitiques et les risques liés à la réaction éventuelle de l’Occident, d’autres puissances nucléaires. », explique Isa Yusibov, un analyste néerlandais des risques géopolitiques qui suit de près la guerre en Ukraine.
  • La rumeur dit que si Poutine perd la guerre en Ukraine, il déploiera des armes nucléaires pour survivre. « S’il perd la guerre, Poutine doit craindre d’être destitué. C’est un argument pour ne pas déployer d’armes nucléaires. Il sait qu’il ne survivra pas s’il le fait, en raison de la situation politique intérieure et de la réaction des Américains, qui ont fait savoir qu’ils riposteraient durement », a déclaré M. Yusibov à Business AM.
  • « Si les choses se bousculent, il ne le fera pas. Il veut survivre à cette situation et à cette guerre. L’utilisation d’armes nucléaires lui garantirait exactement le contraire », explique le Néerlandais.

La réaction : Le président chinois Xi Jinping fait actuellement profil bas, ne condamnant pas trop fermement la guerre en Ukraine. Cela donne-t-il pour autant à Poutine la possibilité de déployer des armes nucléaires ?

  • « Il est vrai que la Chine ne s’est pas prononcée de manière catégorique contre la guerre, contrairement aux pays occidentaux ou à l’OTAN. Ce que j’observe personnellement, c’est que des pays comme la Chine et l’Inde ne sont pas opposés à une guerre conventionnelle, ce que la Russie promet de faire. La Chine supposait que cela serait bientôt terminé. »
  • Pour la Chine comme pour les autres grandes puissances, l’utilisation et le déploiement d’armes nucléaires sont absolument à proscrire. Si la Russie déploie alors des armes nucléaires, la Chine sera étiquetée comme voulant continuer à coopérer avec les Russes à tout prix. Les autres pays se demanderont également dans quelle mesure la Chine est prête à renoncer à cette coopération, même si la Russie commence à déployer des armes nucléaires », fait écho M. Yusibov.
  • Si la Chine et l’Inde commencent aussi à retirer leurs mains de l’économie russe, Poutine se retrouvera sans rien. Il veut garder le peu de marge de manœuvre qui lui reste, pour survivre.

RVW


Isa Yusibov a parlé de la menace nucléaire russe à Business AM Radio. Vous pouvez écouter l’interview complète en néerlandais ci-dessous.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20