Pourquoi les lesbiennes ont-elles de meilleurs salaires que les femmes hétérosexuelles?

Comme les femmes et les membres de minorités, les hommes homosexuels sont victimes de discrimination sur le marché du travail, et ils gagnent près de 5% de moins que leurs homologues hétérosexuels en France et au Royaume Uni, et même de 12 à 16% de moins en Amérique du Nord. Cependant, les lesbiennes semblent y échapper, et une étude de l’Université de Washington, au cours de laquelle les chercheurs ont rassemblé les résultats de 29 enquêtes, montre que les femmes homosexuelles gagnent en moyenne 9% de plus que leurs semblables hétérosexuelles. Comment l’expliquer, se demande The Economist?

  • On pense que les lesbiennes pourraient bénéficier d’une discrimination positive, qui pourrait reposer sur un préjugé de leur employeur selon lequel elles seraient plus compétitives et plus engagées que leurs collègues hétérosexuelles.
  • Les lesbiennes pourraient aussi être plus performantes au travail parce qu’elles se sentent contraintes d’augmenter leurs revenus pour compenser l’absence d’un conjoint masculin, compte tenu que les femmes gagnent encore près de 20% de moins que leurs homologues masculins.
  • Enfin, ce pourrait être aussi que les lesbiennes membres d’un couple se considèrent toutes deux comme des soutiens de famille, ce que tendent à indiquer des études qui montrent qu’elles se partagent mieux les tâches ménagères que les couples hétérosexuels. Dans ce dernier cas, ce qui semble être un meilleur salaire que les femmes hétérosexuelles devrait en fait être analysé comme une moindre discrimination par rapport aux hommes.  

De toute manière, les lesbiennes ne sont pas favorisées, conclut le magazine, qui note qu’elles sont victimes de discrimination à l’embauche par rapport aux autres femmes, et qu’elles gagnent moins que les hommes. Par ailleurs, le taux de pauvreté des couples lesbiens est de 7,9%, contre 6,6% dans les couples hétérosexuels.