Pourquoi Apple s’oppose-t-il à l’USB-C ?

Le Micro USB, l’USB-C et le Lightning sont les trois connecteurs pour le chargement encore utilisés sur les smartphones. (tomekwalecki sur Pixabay)

L’Union Européenne veut obliger les constructeurs de petits appareils électroniques d’utiliser l’USB-C. Apple, qui exploite le Lightning depuis 2012 refuse catégoriquement.

Fin janvier, le Parlement européen a voté une résolution pour l’adoption d’un chargeur universel. La technologie USB-C deviendrait alors la norme. Une annonce qui ne plait pas du tout à Apple. La marque à la Pomme s’y oppose catégoriquement. Depuis 2012, elle a équipé ses produits de la technologie Lightning.

Tous les anti-Apple diront que c’est pour forcer les utilisateurs à acheter uniquement leur produit. Pourtant, l’entreprise créée par Steve Jobs avance des arguments écologiques. Selon elle, passer à l’USB-C produirait un important volume de déchets. En effet, les utilisateurs d’Apple possèdent généralement plusieurs produits de la marque. Lorsqu’ils achètent le nouvel Iphone, leurs produits restent compatibles. Si Apple passait à l’USB-C, tous les anciens produits seraient obsolètes. Et tout irait donc à la poubelle.

Une situation assez paradoxale puisque l’Europe veut justement imposer l’USB-C pour des questions environnementales. En 2016, le total des déchets électroniques sur le continent avait atteint 12,3 tonnes. Selon les Eurodéputés, imposer l’USB-C permettrait toutefois de ne plus multiplier les chargeurs. On pourrait même imaginer qu’un smartphone se vende s’en chargeur. Si l’utilisateur n’en dispose pas chez lui, il pourra en acheter un séparément et l’utiliser sur tous ses nouveaux appareils.

Stopper l’inovation

Pour Apple, imposer l’USB-C signifierait également stopper l’innovation. L’entreprise américaine rappelle qu’en 2009, la commission avait déjà envisagé d’imposer le Micro-USB. Cette décision aurait freiné le développement de l’USB-C. À l’époque, le coup de gueule de l’Europe était justifié. La situation était clairement insoutenable. Il existait une trentaine de types de chargeurs différents. Les entreprises l’ont compris et se sont recentrées sur un seul. Aujourd’hui, il n’en reste d’ailleurs plus que trois, et le Micro-USB est sur le point de disparaitre. Un duopole USB-C/Lightning qui ne semble pas insupportable pour les clients.

Si on peut douter des arguments écologiques de la marque – qui avait supprimé la prise jack de ses appareils rendant obsolète la plupart des écouteurs et des casques audio – on ne peut pas douter des arguments technologiques.

Ils sont cependant peut-être un peu plus profonds que ce qu’Apple veut nous faire croire. Les rumeurs sous-entendent que dès 2021, les produits de la marque seront dépourvus de port de recharge. Charger sa batterie se fera sans fil. Si la législation européenne passe, Apple devra passer à l’USB-C pour le nouvel iPhone prévu pour l’automne. Gagner du temps serait la solution pour éviter ce changement coûteux. Apple pourrait directement passer à la connectivité sans fil, sans passer par l’USB-C.