Airpods d’Apple, copiés par tous

Ces oreillettes connectées ont ouvert une boîte de Pandore : un marché à 10 milliards de dollars. Microsoft, Amazon et Google s’engouffrent dans la brèche.

Les Airpods d’Apple ont été moqués lors de leur lancement. En à peine 3 ans, ils ont pourtant inondé le marché de l’audio. Le patron d’Apple les qualifie même de ‘phénomène culturel.’

Des ‘Wearable’

Les Airpods sont devenus de véritables accessoires de mode connectés. D’où le terme de ‘wearable.’ On peut même le qualifier d’hearable, à savoir d’accessoire de mode connecté qui s’écoute.

Leur succès est en partie dû à la disparition des prises Jack sur les iPhone, même si la marque à la pomme commercialise un adaptateur.

Un poids lourd de l’économie

Les Airpods, en quelques chiffres, c’est :

  • 26 à 28 millions d’Airpods (179$) vendus en 2018, selon l’analyste Ming-Chi Kuo.
  • 50,2% des ventes sur le marché des hearables.
  • 250% de hausse des ventes dans le secteur des oreillettes connectées.

On comprend mieux pourquoi les autres géants de la technologie veulent s’emparer d’une part du gâteau.

L’avenir des oreillettes

Maintenant que Google, Amazon et Microsoft sont entrés dans la danse, les entreprises rivalisent en termes d’innovations afin de se démarquer sur le marché des oreillettes connectées.

Les Echos Buds d’Amazon permettront par exemple de s’adresser à l’assistant vocal Alexa. Ils seront disponibles le 30 octobre aux Etats-Unis, contre 129,99$.

Microsoft s’aligne avec ses Surface Earbuds, pensées pour fonctionner avec la suite Open 365. On pourra, grâce au Surface Buds, dicter du texte à Word ou Outlook. Ils seront disponibles pour fin 2019 aux Etats-Unis et au début de 2020 en France, contre 249$.

Google présentera au printemps 2020 ses Pixels Buds. Ces derniers pourront notamment traduire une conversation en temps réel. Ils sont annoncés à 179,99€ sur le site de la Fnac.

Tous s’alignent en termes d’aptitudes et de prix pour être aussi compétitifs que possible. Le but est d’obtenir une part de ce marché dominé actuellement par Apple.