Toutes les capitales européennes dépassent le taux de pollution recommandé par l’OMS : à Bruxelles, en 2022, la limite annuelle a été franchie dès le mois de mai

Une étude du Centre for Research on Energy and Clean Air révèle qu’il n’y a pas une seule capitale européenne où l’air n’est pas trop pollué. Dans la plupart d’entre elles, dont Bruxelles, les limites recommandées par l’OMS ont véritablement été explosées.

Pourquoi est-ce important ?

Chaque année, des dizaines de milliers de citoyens européens décèdent en raison d'émissions de dioxyde d'azote trop élevées dans leur environnement. Même s'il y a un léger progrès sur les dernières années, la pollution de l'air reste bien trop élevée dans les capitales des pays membres de l'Union européenne. La future disparition des véhicules à moteur thermique devrait aider à faire baisser les chiffres mais, pour l'instant, le constat est dramatique.

Dans l'actu : les 27 capitales dépassent les limites de pollution.

  • Selon une récente étude du Centre for Research on Energy and Clean Air, l'ensemble des capitales européennes ne respectent pas les recommandations de l'Organisme mondial de la santé (OMS) en matière d'émissions de dioxyde d'azote (NO2).

La directive européenne se fonde sur une étude dépassée

Le détail : les directives européennes sont passées d'âge.

  • Selon l'OMS, les concentrations moyennes de NO
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Meer premium artikelen
Plus
Array
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20