Plus de la moitié des Européens veulent remplacer les députés par des intelligences artificielles

Une enquête réalisée par le Center for the Governance of Change (CGC), qui fait partie de l’IE University (Espagne), montre que plus de la moitié des Européens souhaitent remplacer les députés par des algorithmes.

Pour cette étude, 2.769 personnes ont été interrogées dans 11 pays du monde. Résultat: 51% des Européens sont favorables à l’idée de remplacer les députés par un algorithme.

Les Espagnols y sont les plus favorables

Les Espagnols semblent particulièrement désireux de confier la politique de leur pays à l’intelligence artificielle. 66% des répondants ibériques se disent favorables à cette idée. En Italie, 59% des personnes interrogées voudraient que l’IA remplace les parlementaires. En Estonie, le taux est identique.

Mais tout le monde n’a pas envie de se débarrasser des décideurs humains. Au Royaume-Uni, 66% des personnes interrogées sont opposées aux IA. Aux Pays-Bas, ils sont 56%. En Allemagne également, la majorité (54 %) des personnes interrogées préfèrent les hommes et femmes politiques humains.

En dehors de l’Europe, environ 75% des personnes interrogées en Chine soutiennent l’idée de remplacer les parlementaires par l’IA, tandis que 60% des répondants américains s’y opposent.

Méfiance à l’égard des politiciens

Pour Oscar Jonsson, directeur académique du CGC, il n’est pas surprenant que dans certains pays, plus de 50% de la population préfère les algorithmes. ‘Au cours des dernières décennies, on a assisté à un déclin de la croyance dans la démocratie en tant que forme de gouvernance’, a-t-il expliqué à CNBC.

‘Cette méfiance croissante est probablement due à une polarisation politique accrue, aux bulles de filtres et à la fragmentation de l’information’, a-t-il ajouté. ‘Tout le monde a l’impression que la politique se dégrade et les politiciens sont clairement blâmés, donc je pense que l’enquête reflète l’esprit général de notre époque.’

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés