Pfizer a une meilleure image de marque que Disney et Starbucks, mais que cache le ranking?

Pfizer arrive sur une forte quatrième place sur la liste des entreprises les plus admirées de Fortune. Un sondage qui reprend des avis « économiques » sur l’entreprise ; la réputation du public dont souffrent les « big pharma » est bien moins positive.

Le vaccin, l’arme pour vaincre le virus. C’est sans doute cette cartouche contre le virus qui a valu à l’entreprise pharmaceutique sa meilleure place historique au ranking des sociétés les plus admirées, établi par le magazine Fortune, reconnu comme référence en la matière.

Pfizer se classe ainsi derrière Apple (en tête depuis 15 ans), Amazon et Microsoft, et devant des marques populaires comme Disney, Starbucks et Netflix.

Premier dépassement de la 50e place en 16 ans

Mais c’est que Pfizer n’a pas toujours profité d’une telle aura d’admiration. Le meilleur score précédent était la douzième place, en 2002, quelques années après l’autorisation du Viagra. Depuis 2006, Pfizer n’avait pas dépassé la 50ème place, analyse le média Axios.

Le vaccin a alors changé la donne : « La possibilité de mettre un vaccin à la disposition du public en un temps record a vraiment permis à l’industrie pharmaceutique de réhabiliter une très mauvaise réputation », explique Bunny Ellerin, CEO de NYC Health Business Leaders (réseau des professionnels de la santé de New York), et anciennement active dans la commercialisation de médicaments.

En 2019, l’opinion « générale » des Américains considérait les entreprises pharmaceutiques étaient les moins populaires parmi 24 autres secteurs, prenant la dernière place habituellement attribuée au gouvernement fédéral, selon l’agence de sondages Gallup. Seuls 27% des sondés (représentant les Américains en général) avaient une opinion favorable sur le secteur, après une série d’augmentations de prix des médicaments. 58% des sondés avaient une opinion négative. On pourrait alors estimer que Pfizer revient de loin, mais ces deux sondages ne comparent pas les mêmes avis.

Sondage économique

Le sondage de Fortune interroge 3.740 directeurs d’entreprises et autres responsables, et encore des analystes boursiers. Le sondage ne reprend donc pas une opinion publique générale sur Pfizer.

Cette dernière reste d’ailleurs circonspecte quant à la société. D’abord, il y a les anti-vaccins, qui le sont par principe. Ensuite, un autre sondage, mené en octobre 2021 par Kaiser Familiy Foundation, montre huit Américains sur dix estiment que les bénéfices des entreprises sont le déterminant majeur des prix des médicaments.

De l’autre côté, les entreprises vont alors rétorquer que ces bénéfices ont justement permis de faire des recherches pour développer les vaccins contre le coronavirus. « Une vieille chanson » pour le professeur en économie de l’Université de Michigan, Erik Gordon.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20