Pétrole: Schlumberger prévoit la suppression de 21.000 emplois

Forages pétroliers au Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis. (AP Photo/Charlie Riedel, File)

Le géant des services pétroliers Schlumberger, qui a du faire face à une nouvelle perte nette de 3,43 milliards de dollars au second trimestre, prévoit la suppression de 21.000 emplois, soit un quart de ses effectifs.

C’est en tous les cas ce qu’indique le groupe dans son communiqué de résultats trimestriels.

Après un premier trimestre dans le rouge, lié à la crise du secteur pétrolier sur fond de Covid-19, la multinationale basée à Houston (Texas) annonce des charges incluant notamment des indemnités d’un milliard de dollars, ‘liées à une réduction de main d’oeuvre de plus de 21.000 employés’.

‘Cela a probablement été le trimestre le plus difficile jamais connu au cours de ces dernières décennies’, a commenté le PDG Olivier Le Peuch, cité dans le communiqué, mentionnant ‘une chute sans précédent de l’activité nord-américaine’ du groupe et le recul de l’activité internationale accentuée par l’impact de l’épidémie de COVID-19.