Paris fait un premier pas vers le couvre-feu: fermeture de certains établissements dès 22 h

EPA-EFE/CHRISTOPHE PETIT TESSON

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé ce jeudi matin la fermeture ‘d’un certain nombre de lieux où il y a de la vente à emporter’ dès 22 heures. Des ‘débordements’ auraient été rapportés devant certains établissements, et ce malgré le confinement.

Certains établissements, tels que des débits de boisson pratiquant la vente à emporter, des petites épiceries et des supérettes, devront fermer dès 22 heures, afin de lutter contre la propagation du virus dans la capitale. Tous les commerces ne seront pas visés par cette mesure, seulement ceux où un ‘attroupement’ a été constaté par les forces de l’ordre. ‘Dans un certain nombre de cas, il y a eu des débordements’, a expliqué la maire, ce matin, sur BFMTV.

Cette restriction sera imposée à des établissements de la capitale, mais aussi des départements de la petite couronne. Un arrêté du préfet de police de Paris devrait bientôt paraître avec la liste des commerces concernés.

Vers un couvre-feu

Début de semaine, le projet d’un couvre-feu sur Paris était évoqué par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur BFMTV. Mais les services du Premier ministre français, Jean Castex avait précisé que rien n’était encore décidé. Ce couvre-feu devait s’ajouter aux mesures déjà très strictes en France, où les déplacements sont limités à moins d’un kilomètre autour de son domicile.

Pour l’heure, aucun couvre-feu n’a officiellement été annoncé. Un conseil de défense a été organisé mercredi pour repenser la situation dans la capitale. Les hospitalisations ne cessent d’augmenter en Ile-de-France. 1.032 personnes sont actuellement en réanimation, ce qui représente un taux d’occupation de 83% dans ces services.

Pour une décision officielle sur un potentiel couvre-feu, il faudra attendre la conférence de presse hebdomadaire du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui aura lieu ce jeudi.