Marchés:
Chargement en cours…

MERCREDI 28 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Objectifs climatiques : la Pologne rentre dans le rang et ‘sacrifiera l’une des industries les plus importantes de son histoire’

Logo Business AM
Climat

25/09/2020 | Baptiste Lambert | 4 min de lecture

La Pologne connait aussi ses 'grèves pour le climat' - Credit: Photo by Marcin Bruniecki/Shutterstock - 25/09

La Pologne, dépendante du charbon, fermera sa dernière mine en 2049, selon un accord conclu vendredi entre le gouvernement conservateur polonais et les syndicats, faisant ainsi un pas vers la neutralité carbone réclamée par l’UE.

La Pologne avait précédemment rejeté l’objectif actuel de l’UE de parvenir à l’objectif de la neutralité carbone en 2050, indiquant qu’il lui fallait plus de temps pour effectuer la transition.

Varsovie s’est également dite récemment préoccupée par la proposition de Bruxelles de viser une réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre de l’UE en 2030 par rapport au niveau de 1990, contre un objectif actuellement fixé à -40%.

Selon l’accord, dont les détails doivent être annoncés plus tard, le secteur sera jusqu’à cette date subventionné par l’Etat.

« Nous avons signé la liquidation de l’une des industries les plus importantes de l’histoire de la République de Pologne », a déclaré aux journalistes Dominik Kolorz, président régional du syndicat Solidarité.

Artur Sobon, vice-ministre des actifs de l’État au sein du gouvernement Droit et justice (PiS), a qualifié le plan d’élimination du charbon de « voie juste et équitable vers la transformation de l’industrie minière et énergétique polonaise ».

2049 plutôt que 2060

Les syndicats réclamaient à l’origine de repousser la date de la fermeture des mines à 2060, craignant des effets économiques et sociaux désastreux pour le bassin houiller de Silésie, dans le sud-ouest de la Pologne. « Aucun employé des mines de charbon ne perdra son emploi. C’était l’élément le plus important de cet accord pour nous », a assuré M. Kolorz.

« Dans une situation où cela n’est pas possible, une protection sociale sera mise en place, mais nous sommes déterminés à ce que tous les travailleurs du fond puissent travailler jusqu’à leur retraite », a encore déclaré le vice-ministre.

La question de l’emploi dans le secteur du charbon est politiquement sensible en Pologne, où les mineurs et leurs familles constituent toujours un électorat important.

Le secteur a souffert ces dernières années de la baisse des prix et ses problèmes ont été aggravés par un repli de la demande lié à la pandémie de Covid-19.

Le charbon, 80% de l’électricité

L’une des plus grandes entreprises de charbon en Europe, la société publique polonaise PGG, a enregistré plus de 400 millions de zlotys (107 millions d’euros) de pertes en 2019, tandis que cette année ses recettes ont diminué de 2,7 milliards de zlotys, selon des médias.

L’accord a mis également fin à un mouvement de protestation, suivi depuis lundi par quelques centaines de mineurs restés sous terre dans une douzaine de mines de la région.

La Pologne est dépendante à 80% du charbon dans sa production d’électricité. Quelque 80.000 mineurs travaillent toujours dans le secteur contre presque 400.000 au début des années 1990.

Source: AFP


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    43.944.089
  • Nombre
    de décès
    1.166.685
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    333.718
  • Nombre
    de décès
    10.899
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks