Nouvelle pénurie de puces en vue ? Les routiers sud-coréens, en grève, menacent de bloquer l’expédition de matériaux pour les semi-conducteurs

Les chauffeurs routiers sud-coréens se sont mis en grève aujourd’hui pour le quatrième jour consécutif afin de protester contre la hausse des prix du carburant. Ils menacent de perturber gravement l’expédition des matières premières pour les semi-conducteurs et les produits pétrochimiques. Ces actions s’ajoutent à celles menées par le géant de l’acier POSCO et les constructeurs automobiles Hyundai Motor et Kia.

Pourquoi est-ce important ?

La Corée du Sud est un important fournisseur de semi-conducteurs, de smartphones, de voitures, de batteries et de produits électroniques. Cette action syndicale ajoute de l'incertitude aux chaînes d'approvisionnement mondiales, déjà perturbées par les confinements en Chine et l'invasion russe de l'Ukraine.

Environ 7.500 membres du syndicat devraient faire grève aujourd’hui, selon le ministère sud-coréen des Transports. Le gouvernement estime qu’environ 6% des 420.000 camionneurs du pays sont syndiqués.

Les camionneurs prévoient de cesser d’expédier des matières premières destinées aux semi-conducteurs produits dans la ville d’Ulsan, a fait savoir Park Jeong-tae, un haut responsable du syndicat des camionneurs, à Reuters.

Les camionneurs, qui sont considérés comme des entrepreneurs indépendants en Corée du Sud, veulent des augmentations de salaire et un engagement à prolonger une mesure d’urgence qui garantit les taux de fret. La mesure d’urgence a été introduite pendant la pandémie et est censée expirer en décembre. Les routiers souhaitent également que les taux de fret s’appliquent à un plus large éventail de camions, et pas seulement aux conteneurs et aux camions transportant de ciment.

Le transport de conteneurs est interrompu

La grève, qui entre dans son quatrième jour, perturbe les expéditions d’une série d’entreprises et ralentit l’activité dans les ports. Par exemple, le trafic de conteneurs au port d’Ulsan, qui représente environ 10% de l’ensemble du trafic des ports sud-coréens, est interrompu depuis le 7 juin, note CNBC.

La production du plus grand complexe industriel de Hyundai Motor a chuté de moitié jeudi en raison de la pénurie de pièces causée par la grève. Aujourd’hui, environ 1.000 camionneurs manifestent devant le complexe, a rapporté un témoin à Reuters.

« Il y a quelques interruptions dans notre production en raison de la grève des camionneurs, et nous espérons que la production sera normalisée dès que possible », a déclaré un porte-parole de Hyundai.

Hyundai fabrique normalement environ 6.000 véhicules par jour dans ses usines d’Ulsan, notamment le SUV Genesis et le véhicule électrique Ioniq 5.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20