Nouvelle dégringolade pour le bitcoin : 40% des investisseurs se retrouvent la tête sous l’eau

Les valeurs en bourse des actions s’effondrent, et les cryptomonnaies ne tiendront pas un rôle de valeur refuge, cette fois. Le bitcoin, la plus populaire d’entre elles, a replongé vers une valeur de 31.000 dollars, soit une baisse de 55% par rapport à sa valeur record de novembre dernier, qui atteignait les 69.000 dollars.

Selon une étude publiée par l’observateur des marchés cryptographiques Glassnode, ce sont pas moins de 40% des investisseurs actuels dans le bitcoin qui se retrouvent la tête sous l’eau, avec un portefeuille de cryptomonnaies qui vaut moins que l’argent qu’ils ont investi dedans. Un pourcentage qui, selon les données recueillies, serait encore plus élevé si l’on se concentre sur les détenteurs à court terme, qui ont investi leurs billes dans les six derniers mois, alors que la plus importante des cryptomonnaies surfait sur sa plus haute vague, rappelle CNBC.

Rien qu’au cours du mois dernier, 15,5 % de tous les portefeuilles de bitcoins ont subi une perte non réalisée (« unrealized loss »), soit une perte « sur le papier » qui résulte de la détention d’un actif dont le prix a baissé, mais qui n’a pas encore été vendu et dont la perte n’a pas été concrétisée.

Pas un rempart contre l’inflation, finalement

La corrélation étroite du bitcoin avec le Nasdaq – en chute lui aussi – remet en question l’argument selon lequel la cryptomonnaie peut servir de parachute contre l’inflation.

Les analystes de Glassnode ont également noté un afflux de « transactions d’urgence » au cours des dernières ventes, dans lesquelles les investisseurs ont payé des frais plus élevés, ce qui indique qu’ils étaient prêts à payer une prime afin d’accélérer les temps de transaction. La valeur totale de tous les frais de transaction on-chain payés a atteint 3,07 bitcoins au cours de la semaine dernière – la plus importante encore enregistrée dans son ensemble de données de l’observateur des marchés cryptographiques.

« La prédominance des frais de transaction sur la chaîne associés aux dépôts d’échange indiquait également l’urgence », poursuit le rapport, ce qui confirme que les investisseurs en bitcoins cherchaient à réduire les risques, à vendre ou à ajouter des garanties à leurs positions de marge en réponse à la récente volatilité du marché.

La fin de l’accumulation

En outre, la majorité des portefeuilles – « des crevettes aux baleines » pour reprendre une expression de l’étude – semblent délaisser l’accumulation à long terme et privilégier la redistribution. Les portefeuilles dont le solde est supérieur à 10.000 bitcoins sont les plus enclins à les céder, tandis que ceux qui détiennent moins de 1 jeton gardent le réflexe de faire fructifier leur stock, mais l’accumulation parmi ces petits détenteurs est nettement plus faible qu’en février et mars dernier.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20