Nouveau confinement ou non? En Suisse, un référendum décide

The Quai du General Guisan along the Rhône river in Geneva (Switzerland, 16/04/2010)

En juin prochain, la Suisse organisera un référendum pour savoir si le gouvernement peut toujours décider de confinements nationaux. La décision intervient après qu’une pétition de 86.000 signatures a été déposée mercredi.

En Suisse, les citoyens doivent simplement réunir 50.000 signatures sur une pétition pour qu’un ‘votation’ soit organisée. Une demande pour que les décisions sanitaires soient renégociées a récemment rassemblé 86.000 personnes.

En septembre, la loi Covid-19 a été adoptée. Elle donne au pouvoir central suisse l’autorité nécessaire pour imposer unilatéralement les mesures sanitaires. Mais la population ne le voit pas de la même manière et demande à être consultée. Avec le référendum organisé en juin prochain, la Suisse deviendra le premier pays à donner à sa population le droit de choisir les restrictions sanitaires.

‘Petite pièce d’un plus grand puzzle’

‘À notre avis, [le gouvernement] profite de la pandémie pour introduire plus de contrôle et moins de démocratie’, a déclaré Christoph Pfluger, membre du conseil d’administration des Amis de la Constitution qui mène la campagne, au Financial Times. ‘Les problèmes à long terme qui peuvent survenir avec une telle approche sont majeurs. Notre mouvement soutient que la gestion des crises ne peut se faire sans la volonté du peuple. Vous ne pouvez pas gouverner sans ces gens.’

Ce référendum est cependant quelque peu critiqué. Certains experts affirment que l’épidémie aura bien ralenti d’ici juin. La votation arriverait donc trop tard. Et la loi Covid-19 aura de toute manière été levée.

Le mouvement affirme que la défense d’un tel référendum est une ‘petite pièce d’un plus grand puzzle’, à savoir empêcher le gouvernement d’imposer des règles strictes à l’avenir dans des situations d’urgence.