Nike met fin à son projet Oregon

epa05308073 Chilean athlete Isidora Jimenez (R), Venezuelan Nercelis Soto (L), and Brazilian Franciela Davide (C) in action during the 200 meter semifinal at the XVII Iberoamerican Athletism Championships, held at Rio de Janeiro’s Olympic stadium, a competition that counts as a test event to the upcoming Rio 2016 Olympics, Rio de Janeiro, Brazil, 15 May 2016. EPA/MARCELO SAYAO

La marque de sport américaine Nike met fin à son projet Oregon, lancé il y a dix-huit ans pour soutenir les athlètes d’élite. C’est ce qu’ a annoncé Mark Parker, le PDG de Nike. La raison de cette décision est la suspension pour dopage d’Alberto Salazar, l’entraîneur-chef du projet Oregon.

Salazar a récemment été suspendu pour une période de quatre ans en raison d’infractions à la réglementation antidopage.

Marketing

« Le déclin de Project Oregon est un coup dur pour Nike », expliquent Scott Soshnick et Eben Novy-Williams, spécialistes du sport à l’agence de presse Bloomberg. « Nike est le plus grand partenaire commercial du monde sportif. Le marketing au sein du sport professionnel est un pilier important du succès commercial de la société américaine. »

« La situation actuelle autour du projet Oregon est une source de distraction pour de nombreux athlètes et compromet leur capacité à se concentrer sur leurs besoins en matière d’entraînement et de compétition », a déclaré Mark Parker. « J’ai donc pris la décision de mettre fin au projet Oregon. »

À la suite d’une enquête menée par l’Agence antidopage des États-Unis (Usada), un groupe d’arbitrage indépendant a déclaré qu’Alberto Salazar était impliqué dans le commerce de testostérone, qui figure sur la liste des produits de dopage interdits. Il aurait également falsifié des preuves. En revanche, il n’existe aucune preuve que Salazar a administré ces médicaments aux athlètes. Salazar a toujours nié ces allégations. Il a annoncé qu’il ferait appel de la décision. Parker dit que Nike continuera à soutenir Salazar pendant cette phase.

Mo Farah

Alberto Salazar était l’un des fondateurs du projet Oregon. « L’objectif était d’utiliser la technologie de pointe et les méthodes d’entraînement de Nike pour aider à former les meilleurs athlètes de haut niveau », soulignent Soshnick et Novy-Williams. « Le projet Oregon était une combinaison unique de sponsoring et d’expertise dans le monde de l’athlétisme. »

L’équipe travaillait depuis le siège social de Nike en Oregon. L’initiative a remporté de nombreux succès, notamment avec le britannique Mo Farah et l’américain Galen Rupp. Au fil du temps, cependant, toutes sortes de rumeurs concernant le projet Oregon ont commencé à se répandre, notamment en ce qui concerne les méthodes d’entraînement de Salazar et les soupçons de dopage.

Parker a déclaré que Nike continuerait d’aider les athlètes du projet Oregon.