N26 contraint de fermer ses comptes au Royaume-Uni à cause du Brexit

La néo-banque N26 ne peux plus opérer d’activités bancaires au Royaume-Uni suite au Brexit. 200.000 clients vont devoir fermer leur compte d’ici avril 2020.

Depuis son lancement en 2013, N26 est une néo-banque qui a réussi à se faire une place sur le marché. Plus de 5 millions d’utilisateurs lui font confiance et elle s’est développé dans 25 pays dont la Belgique. Ses particularité: un compte 100% mobile, la facilité de voyager dans d’autres pays, même ceux qui ne font pas partie de la zone euro et très peu de frais.

Cependant, N26 a annoncé dans un communiqué de presse qu’elle va devoir fermer tous les comptes de ses clients au Royaume-Uni suite au Brexit. Un énorme coup dur pour cette néo-banque qui connait pas mal de concurrence entre les banques en ligne et les autres néo-banques. 200.000 clients vont devoir changer de banque d’ici avril 2020.

N26 possède en effet une licence bancaire européenne délivrée en Allemagne. Avec la sortie du Royaume-Uni de l’UE, cette licence est caduque sur l’île des Anglo-Saxons. Pour rester, la néo-banque pourrait demander une licence britannique ou s’associer à une autre banque. Mais cela obligerait N26 à ‘prendre des mesures réglementaires complexes et modifier le produit’. Cela irait à l’encontre de la volonté de ses dirigeants de rester indépendant.

De plus, il existe une forte concurrence entre les néo-banques sur le marché anglais. On retrouve, par exemple, les deux grosses banque mobile Revolt et Monzo, toutes deux originaires d’Angleterre. N26 préfère donc se concentrer sur des marchés où elle aurait beaucoup plus de place pour se développer.

Quelles conséquences pour les clients?

Aucune néo-banque n’était encore sortie du marché. Donc comment cela va se passer pour les clients britanniques? C’est simple: ils auront jusqu’au 15 avril pour retirer tout leur argent. Ils doivent aussi penser à clôturer leur domiciliation. Et s’ils sont en négatif, ils devront remettre leur compte à zéro. A partir de mi-avril, la carte de banque sera désactivée.

N26 récupérera ensuite ses fonds placés au Royaume-Uni pour les réutiliser dans de nouveau projets. La banque va continuer de se développer en Europe mais aussi aux États-Unis et dans d’autres pays prospères. La néo-banque originaire d’Allemagne n’est donc pas prête de mettre la clef sous la porte.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés