Moderna teste son vaccin sur les ados, avec la rentrée scolaire 2021 en ligne de mire

Isopix

Le laboratoire américain Moderna a annoncé ce jeudi avoir entamé les essais de son candidat vaccin contre le Covid-19 sur les adolescents. Au total, quelque 3.000 jeunes, de 12 à 18 ans, recevront prochainement le vaccin ou un placebo.

‘Notre objectif est de générer des données au printemps 2021 qui permettront de soutenir l’utilisation de l’ARNm-1273 chez les adolescents avant l’année scolaire 2021’, a déclaré le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel.

L’étude est menée en collaboration avec la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), un bureau du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis (HHS).

Le concurrent de Moderna, Pfizer, est également occupé à tester son vaccin, développé en collaboration BioNTech, sur des jeunes à partir de 12 ans.

Autorisation d’urgence

Cette annonce intervient alors que la Food and Drug Administration américaine (FDA) a prévu de se réunir ce jeudi afin de décider si elle accordait ou non une autorisation d’utilisation en urgence au candidat vaccin du concurrent Pfizer/BioNTech.

Dans un souci de transparence maximale, la réunion du comité consultatif chargé de donner son avis sur les bénéfices et les risques du vaccin sera diffusée en direct sur Internet.

‘Il y a eu beaucoup de questions sur les raisons pour lesquelles cela nous prend autant de temps ou pour savoir si « nous sommes assez rigoureux ». J’espère que les gens verront, grâce à notre transparence, que nous avons adopté une position très rigoureuse sur ce point’, a déclaré Stephen Hahn, le directeur de la FDA.

La FDA a prévu de réunir à nouveau son comité d’expert le 17 décembre prochain afin de statuer cette fois sur le candidat vaccin de Moderna.