Meta accuse un nouvel échec: son projet de smartwatch mis à la poubelle

Rien ne va plus pour Meta. L’entreprise de Mark Zuckerberg enchaine les difficultés depuis de nombreux mois ; révélations scandaleuses sur ses politiques internes, pertes d’abonnés, mais aussi méfiance des investisseurs. Voilà qu’un nouvel échec vient encore peser sur Meta.

L’entreprise américaine a mis un terme au développement de sa première montre connectée, rapporte Bloomberg. Un projet sur lequel Meta travaillait pourtant depuis un moment déjà et qui s’était soldé par un prototype doté de deux caméras. Malheureusement, la smartwatch de Meta n’ira pas plus loin que ce stade puisque l’entreprise a décidé d’arrêter les frais.

Un appareil pensé pour le métavers

La montre connectée devait, entre autres, intégrer divers services et permettre d’envoyer des messages sur Facebook Messenger, WhatsApp et Instagram, mais également proposer des fonctionnalités inédites pour une smartwatch. Grâce à ses deux caméras, l’une sous le cadran et l’autre sur la face avant de celui-ci, elle devait en effet permettre de capturer des photos et vidéos de différentes manières.

Bloomberg

La caméra placée sous le cadran devait permettre de capturer des clichés sur le vif. Il fallait pour cela détacher le cadran du bracelet pour le transformer en un mini appareil photo. Une conception plutôt étonnante qui, dans les faits, ne semble pas forcément très intéressante. Les utilisateurs auraient sans doute eu plus facile de dégainer leur smartphone pour prendre des photos (de meilleure qualité) que de détacher le boitier de leur montre. D’ailleurs, la question de la sûreté du système d’attache se pose. N’y avait-il pas un risque de perdre le cadran – soit la partie la plus utile de la montre – à cause d’un mauvais mouvement ou d’un mauvais coup ?

Outre les aspects pratiques de cette conception, le deuxième capteur placé sous l’écran aurait également « causé des problèmes avec une autre fonctionnalité à traduire les signaux nerveux du poignet en commandes numériques », selon les informations de Bloomberg.

Il était en effet question de pouvoir contrôler des accessoires connectés grâce à des mouvements de la main. Une technologie sur laquelle Meta travaille depuis un moment. « Il s’agit de décoder ces signaux du poignet – les actions que vous avez déjà décidé d’effectuer – et de les traduire en commandes numériques pour votre appareil », expliquait l’entreprise il y a quelques mois dans un billet publié sur son blog.

D’autres produits en remplacement

La montre semblait taillée pour le métavers ou en tout cas pour être utilisée avec des accessoires destinés au monde virtuel. Tel un compagnon des futures lunettes connectées de Meta, la smartwatch aurait pu permettre de contrôler des paramètres grâce à de simplement mouvements du poignet.

L’abandon du projet est donc bien regrettable, même si les ingénieurs chargés du projet ont été redirigés vers d’autres plans de Meta, dont « plusieurs autres appareils portés au poignet. L’entreprise de Mark Zuckerberg pourrait donc bel et bien sortir, un jour, une montre connectée, mais ça ne sera, de toute évidence, pas pour tout de suite.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20