De plus en plus de mesures pour lutter contre la fraude en ligne : désormais les banques sont disponibles 24h/24 et 7j/7

Le nombre de signalements de phishing augmente sensiblement. Les cybercriminels deviennent également de plus en plus sophistiqués, il n’est donc pas toujours facile de savoir si vous avez affaire à un fraudeur. Un nouveau service des banques devrait aider les clients à réagir plus rapidement aux pratiques de mauvaise foi.

Pourquoi est-ce important ?

Un e-mail d'un prince africain promettant une généreuse somme d'argent ne convaincra pas grand monde de partager ses coordonnées bancaires avec le fraudeur qui se cache évidemment derrière ce message. Mais les cybercriminels profitent désormais astucieusement de l'actualité, comme l'introduction de la prime énergie, pour voler les données financières de leur victime.

L’actualité : Les chiffres de Safeonweb, l’agence gouvernementale fédérale qui informe sur la sécurité numérique, montrent qu’un total de 6 millions de signalements de messages suspects ont été reçus l’année dernière, rapporte Het Laatste Nieuws.

  • En 2021, le compteur s’élevait à 4,5 millions. Il s’agit d’une augmentation de 33 %.
  • En réponse aux signalements, Safeonweb a bloqué 664.250 liens uniques et 76.151 noms de domaine uniques.
  • Safeonweb avertit que les criminels aiment réagir à l’actualité pour tromper leurs victimes. Lors de la crise énergétique de l’année dernière, par exemple, ils ont envoyé de faux messages sur la prime énergétique. Les années précédentes, ils ont fait de même avec, entre autres, les certificats Covid.
  • Autre tendance frappante : les criminels utilisent de plus en plus les codes QR. De cette façon, ils peuvent masquer le site Web vers lequel vous êtes dirigé.

Mesures contre la fraude

Disponible 24h/24 et 7j/7 : Il est désormais possible d’informer à tout moment votre banque d’une fraude, comme le phishing, via un numéro spécial fraude. Les banques peuvent alors bloquer immédiatement les applications bancaires de leur client si celui-ci soupçonne qu’elles sont utilisées à mauvais escient.

  • « Un fraudeur en ligne peut commettre un crime à tout moment, même après les heures de bureau ou le week-end », a déclaré la fédération bancaire Febelfin. « Il est donc important que les banques offrent un service client continu en cas de fraude en ligne. »
  • Vous pouvez consulter les coordonnées pour signaler une fraude à votre banque sur le site Card Stop.

Plus de mesures en préparation : Le gouvernement travaille sur des mesures supplémentaires

  • Alexia Bertrand, secrétaire d’État au Budget et à la Protection des consommateurs, travaille sur un système de « slow banking », une proposition lancée par sa prédécesseure Eva De Bleeker : « La limite des montants que vous pouvez transférer sera drastiquement réduite. Pour le moment, ces limites sont très élevées et vous pouvez les augmenter en quelques clics de souris », a déclaré Bertrand en début de semaine lors d’une interview dans l’émission de radio « De Inspecteur« .
  • Pour éviter la fraude sur les factures, les banques pourront vérifier dès l’année prochaine si le numéro de compte (IBAN) d’une facture correspond à celui du nom du bénéficiaire.
    • Cela devrait empêcher les criminels d’utiliser des factures volées pour modifier le numéro de compte afin qu’ils reçoivent le paiement.
    • Le client recevra un avertissement si le numéro et le nom du bénéficiaire ne correspondent pas.

JM

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20