Marcher 10.000 pas par jour pour être en bonne santé: et s’il en fallait moins ?

L’Organisation mondiale de la santé recommande d’effectuer au minimum 10.000 pas par jour pour rester en bonne santé, se maintenir en forme et maîtriser son poids. Une recommandation chiffrée qui permet d’avoir un objectif clair à atteindre, mais ce chiffre, justement, ne serait finalement pas le bon.

Cette norme des 10.000 pas quotidiens pour rester en bonne santé est bien ancrée dans les mentalités. Elle est d’ailleurs souvent prise pour argent comptant et rarement remise en cause depuis les années 60. Pourtant, plusieurs scientifiques ont déjà émis des réserves quant à cet objectif, bien qu’il ait été avéré que marcher plus longuement au quotidien diminuait le risque de décès prématuré.

Une nouvelle étude menée par une épidémiologiste de l’activité physique, Amanda Paluch, de l’Université du Massachusetts, remet cependant en cause cet objectif à atteindre, si longtemps sacralisé. Selon cette étude, les personnes qui effectuent seulement 7.000 pas par jour auraient 50 à 70% moins de chances de mourir prématurément que ceux qui en font moins de 7.000.

Une étude sur plus d’une décennie

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi plus de 2.000 individus, hommes et femmes, noirs et blancs, d’un âge moyen de 45 ans pendant plus d’une décennie, de 2005 à 2018. Les participants de l’étude portaient un accéléromètre, de sorte qu’il était possible de connaitre le nombre de pas qu’ils faisaient au quotidien, ainsi que leur intensité.

Dans les faits, la manière dont l’étude a été réalisée ne permet pas de pleinement conclure que la marche a amélioré la santé des participants. Elle permet cependant d’identifier un lien entre les niveaux d’activité physique et la santé des individus.

Une corrélation déjà confirmée par de nombreux scientifiques, de même que le fait d’augmenter son activité physique quotidienne protège contre une mort prématurée. L’étude des chercheurs de l’Université du Massachusetts apporte tout de même un élément nouveau : à partir d’un certain point, faire plus de pas ne semble plus avoir aucun effet bénéfique sur la santé.

Les chercheurs en ont également conclu que l’intensité des pas effectués importait peu sur la santé. Une simple balade quotidienne peut avoir un effet bénéfique sur le risque de mortalité prématurée.

7.000 pas par jour sont suffisants

Selon les chercheurs, atteindre le palier de 7.000 pas serait suffisant pour rester en forme et réduire les risques de mort prématurée. Cet objectif est d’autant plus intéressant qu’il est plus accessible pour celles et ceux qui marchent peu. En promouvant une cible plus facile à atteindre, les chercheurs estiment que les individus seront plus motivés à se bouger pour l’atteindre.

« 7 000 pas/jour peuvent être un excellent objectif pour de nombreuses personnes qui n’atteignent actuellement pas ce montant », a indiqué Amanda Paluch à HealthDay News. « Le nombre de pas par jour est une mesure simple et facile à surveiller et obtenir plus de pas par jour peut être un bon moyen de promouvoir la santé ».

Le sujet prête donc encore aujourd’hui à débat. Faut-il atteindre tel ou tel palier de pas quotidiens pour rester en bonne santé ? Pour la chercheuse en activité physique Nicole Spartano, de l’Université de Boston, le sujet n’est pas près d’être clôturé. La prolifération de podomètres connectés – smartphone, montre intelligente, etc. – va en effet donner lieu à de nouvelles études au cours des prochaines années sur la relation entre le nombre de pas effectué au quotidien et la santé. Elles tenteront certainement elles aussi de déterminer quel est le nombre exact de pas à effectuer chaque jour pour réduire les risques de mort prématurée.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés