Malgré la controverse, retirer le chargeur des boites d’iPhone a fait économiser des milliards à Apple

Rappelez-vous, c’était à l’autonome 2020. Par souci écologique, Apple a annoncé le retrait des chargeurs et écouteurs – avec une exception (désormais dépassée) pour la France – des boites d’iPhone. Une décision qui n’avait pas forcément été bien reçue auprès des consommateurs, mais Apple peut tout de même s’en féliciter : elle lui a fait économiser plusieurs milliards de dollars.

Lors de l’annonce du retrait des accessoires des boites d’iPhone, la firme de Cupertino avait mis en avant ses efforts pour réduire les émissions de gaz à effets de serre, son engagement pour poursuivre dans cette voie et sa volonté de procéder de la sorte à tous les échelons de la production de ses appareils. Des arguments de taille, surtout devant l’urgence d’agir contre le changement climatique. Et pourtant, auprès de certains consommateurs, la décision d’Apple avait tout de même eu un goût amer – ce qui n’a pas empêché l’entreprise américaine de battre tous les scores au cours du dernier trimestre 2020 avec 90,1 millions d’iPhone vendus.

Un pari plus que gagnant

La réticence de certains n’a donc eu que peu – voire aucun – impact sur les affaires d’Apple. Mieux encore, cela lui a permis d’économiser de l’argent. Selon les calculs du média Daily Mail, la firme de Cupertino aurait en effet économisé (directement ou indirectement) 6 milliards d’euros en retirant les chargeurs et écouteurs filaires des boites d’iPhone.

Retirer ces accessoires a permis à Apple de fabriquer des boites d’iPhone plus petites et donc d’en transporter davantage à la fois, de quoi réduire ses frais de transport de près de 40%. Mais sa décision lui a surtout permis d’économie 32 euros par iPhone, selon des experts.

Mais les économies faites par Apple en procédant de la sorte pourraient être sous-estimées, car le média anglais évoque un volume de 190 millions d’iPhone vendus depuis l’entrée en vigueur de sa nouvelle politique. Or, rien que sur le dernier trimestre 2020, la firme en a vendu 90,1 millions. L’année suivante, elle en aurait expédié plus de 150 millions ( la somme des ventes pour les premier, troisième et quatrième trimestres). On arrive donc à plus de 240 millions d’iPhone vendus depuis octobre 2020, date à laquelle Apple a partagé la nouvelle.

Ajoutez à cela l’impact indirect sur les ventes de chargeurs et d’écouteurs et on peut effectivement estimer que le pari d’Apple s’est révélé plus que gagnant pour la firme.

On comprend donc mieux pourquoi Samsung – qui s’était dans un premier temps moqué d’Apple – a fini par suivre son exemple. Pour l’instant, les autres marques de smartphones embarquent toujours un chargeur avec eux, ce qui n’est pas le cas pour les écouteurs filaires. Mais la question est : pour combien de temps encore ?

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20