L’investisseuse Cathie Wood s’attend à un véritable « bain de sang » sur le marché des voitures d’occasion

L’année 2022 devrait marquer un tournant pour le marché des voitures d’occasion. Après avoir vu leur valeur flamber, le prix des véhicules de seconde main pourrait chuter. C’est en tout cas ce que prédit la gestionnaire de fonds vedette et directrice générale d’ARK Invest Cathie Woods.

À l’occasion de son rapport mensuel sur les marchés, l’investisseur vedette Cathie Woods a fait part de ses prévisions concernant celui des voitures d’occasion. Elle estime que 2022 devrait être une année difficile pour ce marché. L’investisseuse ne serait pas surprise d’assister à un véritable « bain de sang » en raison d’une chute brutale des prix des voitures de seconde main.

La baisse de la demande serait l’un des principaux facteurs à cette chute de prix. « Les stocks de voitures d’occasion, tels que mesurés par Manheim, sont d’environ 40 % supérieurs à la normale dans le commerce de gros et de détail », a-t-elle indiqué dans un tweet. Or, étant donné que les prix ont grimpé en flèche en 2021 en raison des goulots d’étranglement au niveau des chaines d’approvisionnement, la chute devrait être d’autant plus douloureuse.

Le marché des voitures neuves mis à mal

« Nous pensons qu’ils pourraient être confrontés à des pertes », avait déclaré plus tôt Cathie Wood, à propos des constructeurs automobiles classiques. Pour pallier la baisse de la demande, les vendeurs de voitures d’occasion vont devoir revoir à la baisse le prix de leurs produits, de sorte qu’il sera beaucoup plus intéressant d’opter pour une voiture de seconde main que pour un modèle neuf. Autrement dit, si le marché des occasions va mal, celui des ventes de voitures neuves aussi.

Outre ce facteur, les constructeurs automobiles classiques vont continuer à souffrir cette année de la concurrence toujours plus féroce des constructeurs de voitures électriques.

Cathie Wood a indiqué sur Twitter que « la Chine est un indicateur avancé d’un changement dans la préférence des consommateurs pour les VE », en réponse au tweet de Sam Korus : « Les ventes de voitures à essence ont en fait baissé d’environ 4 % [sur le marché chinois], tandis que les ventes de véhicules électriques à batterie ont augmenté d’environ 145 % ».

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20