L’impact du covid-19 sur les ventes de véhicules est connu

Ralph Kohler/Action Press

La crise du coronavirus a eu un impact clairement négatif sur les ventes de nombreux constructeurs automobiles l’année dernière, ressort-il mardi des chiffres annuels communiqués par un certain nombre d’entre eux.

  • Le groupe automobile français Renault, par exemple, a vu ses ventes chuter de 21,3% l’année dernière, pour atteindre 2,9 millions de voitures. En Europe, le recul a même été de 25,8%, à 1,4 million d’unités écoulées.
  • Le groupe automobile allemand Volkswagen (VW) a également constaté un impact évident de la crise sur les ventes. Pour sa marque principale Volkswagen, celles-ci ont chuté de 15,1% par rapport à 2019, pour atteindre 5,3 millions de voitures. Le déclin a été particulièrement marqué en Europe occidentale (-23,4%).
  • Audi, l’une des filiales de VW, n’a pas pu non plus rattraper son retard, malgré des chiffres record au dernier trimestre. Les ventes ont atteint 1,69 million de véhicules, soit 8,3% de moins qu’un an plus tôt. L’entreprise, qui possède notamment une usine d’assemblage à Forest, a tout de même vu ses ventes sur son principal marché, la Chine, augmenter de 5% l’année dernière. Les baisses en Europe et aux États-Unis ont cependant pesé plus lourd dans la balance.
  • Skoda, autre filiale de VW, a, pour sa part, livré environ un million de voitures dans le monde l’année dernière, soit une baisse de 19,1% par rapport à 2019.
  • Enfin, les ventes du constructeur allemand de voitures de luxe BMW ont chuté à 2,32 millions de voitures l’année dernière, en recul de 8,4% comparativement à 2019. Au niveau mondial, le marché automobile a connu une baisse de 14,2% en 2020.

Lire aussi :