Le grand licenciement de la tech contamine le secteur bancaire

Après Morgan Stanley, ce serait au tour de la banque d’investissement Goldman Sachs de procéder à des licenciements au sein de son personnel.

Pourquoi est-ce important ?

Le contexte macroéconomique actuel continue de faire des victimes. Si le secteur de la tech a été particulièrement touché par l’inflation, la hausse des taux d’intérêt et les craintes de récession, voilà qu’un autre secteur présente des signes de souffrance, celui des banques.

L’actualité : Goldman Sachs s’apprêterait à supprimer jusqu’à 3.200 postes.

  • C’est moins que ce qui était initialement évoqué. Il était en effet question de 4.000 licenciements le mois dernier, après le discours du directeur général de la banque d’investissement, David Solomon. "Nous allons devoir réduire un peu notre taille", avait-il ainsi avoué.
  • L’annonce devrait avoir lieu cette semaine.

Le détail : si l’établissement se sépare traditionnellement

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20