Les voisins de la Suède lui offrent leur aide pour faire face à la saturation des hôpitaux

Anders Tegnell (ISOPIX)

La situation épidémiologique de la Suède s’est dégradée ces derniers jours. Déjà touchée de plein fouet par la 2e vague, la Suède fait face à une saturation des hôpitaux, notamment à Stockholm. Ce week-end, les autorités de la Finlande et de la Norvège ont proposé leur aide.

La situation est telle en Suède que des personnes ‘de plus 80 ans restent parfois devant les portes des hôpitaux’. Le nombre de lits disponibles en soins intensifs s’amenuise d’heure en heure.

‘Nous n’avons pas reçu de demande d’aide officielle, mais nous évaluons quotidiennement la situation hospitalière et nous sommes, bien sûr, prêts à aider la Suède si nous le pouvons’, a déclaré Kirsi Varhila, une responsable du gouvernement finlandais, rapporte le Financial Times.

Maria Jahrmann Bjerke, une fonctionnaire du gouvernement norvégien, a déclaré à la chaîne publique suédoise NRK que la Norvège offrirait également une assistance médicale si nécessaire.

Johanna Sandwall, cheffe des opérations du Conseil national de la santé et du bien-être, a toutefois rassuré dans la presse locale: les unités de soins intensifs ne sont pas encore pleines. ‘À l’heure actuelle, nous avons une capacité nationale suffisante pour répondre à nos besoins en matière de soins,’ a-t-elle expliqué.

‘Nous avons besoin d’aide’

Ce n’est pas l’avis des travailleurs du secteur de la santé qui sont en première ligne. ‘Le personnel est épuisé’, a affirmé un médecin membre du Conseil national de la Santé, cité par Bloomberg. Le site économique rappelle également que de nombreux travailleurs ont démissionné l’année dernière, ce qui a mené au scénario catastrophe d’aujourd’hui.

Mercredi dernier, les hôpitaux de la capitale lançaient un appel au gouvernementm: ‘Nous avons besoin d’aide’, alertait Bjorn Eriksson, chef de l’autorité sanitaire de Stockholm. Il demandait qu’on envoie en urgence des infirmières spécialisées et du personnel soignant dans la capitale.

Ce vendredi, le journal suédois Aftonbladet indiquait que 99% des unités de soins intensifs des hôpitaux de Stockholm étaient occupées. Les infrastructures hospitalières des deux autres grandes villes du pays, Göteborg et Malmö, étaient elles aussi au bord du gouffre.

Au total, la Suède a déjà recensé 7.514 morts quand la Norvège n’en a déploré que 387 et la Finlande 453. La population suédoise est toutefois deux fois plus nombreuse que celle des voisins. Et la plupart des citoyens se situent dans les grandes villes du pays.

Mais la situation sanitaire a poussé la Suède à mettre fin à sa stratégie de lutte contre le Covid-19 sur base volontaire.