Les trottinettes électriques seront-elles la prochaine bulle financière?

Le secteur des trottinettes électriques termine une année faste en investissements, au point d’éveiller la crainte des analystes. Tandis que, dans les villes, elles peinent toujours à convaincre.

L’année 2019 a rapporté gros au secteur des trottinettes électriques. Revers de la médaille, les analystes craignent que ces fonds n’entraînent la formation d’une bulle. Au risque de soumettre cette industrie à une forte pression, rapporte une étude PitchBook citée dans le journal britannique The Telegraph.

‘Le capital-risque investi dans les start-up spécialisées dans la location de trottinettes électriques cette année s’élève à plus d’un milliard d’euros’ explique Matthew Field, spécialiste des technologies au Telegraph.

La crainte d’une bulle

Ces investissement records concernent tant les États-Unis que l’Europe, et font craindre l’émergence d’une bulle d’investissement.

Aux États-Unis, les investissements ont atteint 800 millions d’euros, contre moins de 60 millions il y a deux ans. En Europe, les montants ont doublé en un an pour plafonner à 375 millions d’euros.

La majorité des investissements reviennent aux start-up américaines. Bird, l’entreprise de Santa Monica, a recueilli plus de 245 millions de dollars en octobre. Lime de son côté a déclaré avoir reçu 275 millions de dollars d’investissements en février. On retrouve des grands noms derrière ces placements, comme Sequoia pour Bird, ou Alphabet chez Lime.

De notre côté de l’Atlantique, les millions pleuvent également. Le Néerlandais Dott, le Suédois Voi et les Allemands Circ et Tier ont pu s’ériger en concurrents sérieux face aux géants américains.

Lire aussi : Uber s’apprête à inonder l’Europe de vélos et de trottinettes

La durabilité en question

‘Malgré des valorisations en bourse dépassant parfois le milliard (Lime et Bird), ces entreprises subissent des centaines de millions de dollars de perte’, rapporte le journaliste.

Les trottinettes sont loin de faire l’unanimité dans les villes, où les utilisateurs les déposent au gré de leur besoin. Leur fabrication pose aussi des questions écologiques, comme le choix des matériaux qui composent les batteries.

La société texane Unicorn avait fait faillite début décembre, sonnant comme un avertissement pour certains. La société avait lancé une vaste et coûteuse campagne sur les réseaux sociaux, sans toutefois parvenir à atteindre son objectif.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20