Les TikTokkers chinois espionnent les chantiers d’Evergrande avec des drones pour vérifier si le titan de l’immobilier reprend bien les travaux

Evergrande a affirmé la semaine dernière qu’il allait reprendre les travaux sur 46 de ses plus de 800 projets de construction en Chine. Les TikTokkers chinois prennent désormais les choses en main et surveillent divers chantiers de construction à l’aide de drones.

Des vidéos de créateurs de contenu chinois visitant divers sites de construction d’Evergrande, le titan de l’immobilier dont la dette s’élève à 305 milliards de dollars, deviennent virales sur Douyin, la version originale chinoise de TikTok. Les jeunes tentent d’interroger le personnel d’Evergrande sur l’état de l’entreprise et d’utiliser des drones, entre autres, pour détecter une certaine activité sur les sites.

Evergrande est actuellement l’entreprise la plus endettée au monde. Si la société n’est pas en mesure de rembourser ses créanciers, ses fournisseurs et ses investisseurs, cela pourrait provoquer une énorme onde de choc sur le marché chinois, mais aussi sur l’économie mondiale. Le marché immobilier chinois est une bulle sur le point d’éclater et pourrait faire tomber tout le moteur de la prospérité de la Chine. La croissance économique de la Chine repose sur une expansion substantielle et constante de l’immobilier.

La société travaille sur au moins 800 projets dans le pays, mais a été contrainte d’interrompre ses activités en septembre après avoir manqué plusieurs paiements de dettes. Evergrande a déclaré la semaine dernière qu’il allait reprendre les travaux sur au moins 46 sites après que le géant de l’immobilier ait reçu une injection financière de Pékin.

« Comme vous pouvez le voir, les choses sont toujours en suspens ici. Les quartiers d’habitation des ouvriers du bâtiment sont complètement vides », conclut un enquêteur TikTok nommé « M. Lu » dans l’une de ses vidéos.

« Cela semble si mauvais »

Lu déploie souvent des drones pour se filmer ou filmer les bâtiments. De cette façon, il donne à ses spectateurs une vue d’ensemble des gigantesques chantiers qui sont maintenant devenus des villes fantômes. « J’ai juste survolé tout ce chantier naval. Il n’y a aucun signe de travail ici », suggère Lu dans l’une de ses vidéos.

D’autres TikTokkers font état de situations similaires dans leurs villes et montrent même que les lieux sont déjà en mauvais état. Le TikTokker dont le nom d’utilisateur est Lao Chen Zhao Fang a visité un méga-projet d’Evergrande à Ürümqi, dans la province du Xinjiang. Il y a trouvé des bâtiments à moitié terminés, sans aucun support pour les boîtes de béton vides. « Même les échafaudages ont été retirés ici à certains endroits, alors que l’endroit était à moitié terminé », dit-il dans l’une de ses vidéos. « Ça a l’air si mauvais. »

Les Chinois se montrent critiques à l’égard de ce qui se passe dans leur pays

Cependant, certains TikTokkers chinois ont trouvé un signe de vie sur les sites d’Evergrande. Xi Yang Shuo Fang, utilisateur de Douyin, a visité un projet à Luoyang et a pu interviewer deux employés d’Evergrande sur place. Selon eux, le travail reprendrait, mais avec moins de personnel qu’auparavant.

Pour l’instant, le gouvernement chinois n’a pas réagi à ce journalisme citoyen qui a vu le jour spontanément dans le pays. Le travail des TikTokkers montre que les citoyens chinois sont effectivement critiques vis-à-vis de ce qui se passe dans leur pays et qu’ils peuvent utiliser la technologie pour faire émerger des récits indépendants.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20