Les sanctions occidentales nuisent au secteur automobile russe: plus de 50% de voitures vendues en moins d’ici 2022

L’Occident utilise de nombreuses sanctions pour mettre la Russie à genoux sur le plan économique. Le secteur automobile y souffre déjà des effets néfastes de la guerre en Ukraine. Le ministère de l’Industrie et du commerce s’attend à ce que les ventes de voitures chutent de 50% cette année.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’Occident a annoncé diverses sanctions contre la Russie. L’Union européenne, par exemple, a récemment proposé un sixième train de sanctions. L’un des objectifs est d’interdire 90% des importations de pétrole russe d’ici la fin de l’année. Le but ? Frapper l’économie russe aussi fort que possible.

Impact des sanctions occidentales

En raison des sanctions contre la Russie et de la pression de l’opinion publique, plusieurs entreprises automobiles, dont Renault, ont annoncé qu’elles tournaient le dos au pays. En conséquence, non seulement moins de voitures sont produites, mais la Russie connaît également une forte baisse de l’offre de pièces détachées, rapporte l’agence de presse Reuters.

Il n’est donc pas surprenant que les prix des voitures soient en hausse. Selon l’agence russe de statistiques Rosstat, ces prix ont augmenté de près de 50% depuis le début de l’année, ce qui a eu un impact considérable sur la demande. Dans le même temps, les familles russes voient leur pouvoir d’achat érodé par une inflation galopante. La vie y est devenue 17,1% plus chère en mai.

Forte baisse des ventes de voitures

La Russie s’attend donc à ce que les ventes de voitures diminuent de 51% au total cette année. « Nous avons constaté une forte baisse des ventes de voitures au cours des mois d’avril et de mai », a déclaré jeudi Tigran Parsadanyan, vice-président du département de l’ingénierie automobile et ferroviaire du ministère. « Nous prévoyons que quelque 750.000 voitures seront vendues d’ici la fin de l’année ».

L’Association des entreprises européennes (AEB) a déclaré lundi que les ventes de voitures neuves en Russie ont chuté de 83,5% (en glissement annuel) en mai, pour atteindre 24.268 véhicules. Un an plus tôt, ce chiffre était six fois plus élevé. L’association s’attend également à une baisse de 50% des chiffres de vente.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20