Les renouvelables, première source d’électricité au Royaume-Uni en 2020

Isopix

Les énergies renouvelables sont devenues pour la première fois en 2020 la plus grande source de production d’électricité au Royaume-Uni, devant les énergies fossiles, selon une étude publiée jeudi.

L’éolien, le solaire, la biomasse et l’énergie hydraulique ont généré 42% de l’électricité britannique, indique le centre de réflexion Ember, qui a travaillé avec l’Allemand Agora Energiewende.

Dans le même temps, les énergies fossiles, essentiellement le gaz, ont représenté 41% du total. Le rapport de force s’est renversé, puisqu’en 2019, l’électricité provenait à 37% des renouvelables et 45% des énergies fossiles.

Le roi Eole

Le Royaume-Uni, qui organise dans quelques mois la COP26 à Glasgow, profite en particulier de l’essor de l’énergie éolienne, notamment les installations aux larges des côtes venteuses du pays.

  • L’éolien, qui est l’une des priorités du gouvernement conservateur de Boris Johnson, a représenté à lui seul 24% de l’électricité en 2020, deux fois plus que cinq ans auparavant.
  • Le gaz représente encore 37% même si sa part continue de baisser.
  • En revanche, le charbon ne pèse plus très lourd, avec seulement 2% de la production d’électricité, alors que le pays a décidé l’arrêt de son utilisation à horizon 2025.

La part du nucléaire a atteint de son côté 17% et les pouvoirs publics entendent bien la maintenir à ce niveau, ce qui devrait aider à atteindre l’objectif de neutralité carbone pour le pays en 2050.