Les logiciels de reconnaissance vocale et les accents régionaux

Les logiciels de reconnaissance vocale ont bien du mal à reconnaître les accents régionaux, ce qui est fâcheux pour les Texans, par exemple, qui ont du mal à se faire comprendre de programmes comme Siri pour Apple et Cortana pour Microsoft. Pour utiliser normalement ces logiciels de reconnaissance vocale, les personnes avec un fort accent doivent modifier leur prononciation pour être plus proches de l’anglais standard, l’anglais de New York.Le journal anglais The Guardian se pose la question : nous dirigeons-nous vers la fin des particularités locales de langage ?

Cependant, quelques progrès sont à noter. L’accent indien est désormais reconnu par les logiciels d’Apple et Microsoft, même si les utilisateurs ne sont pas tous satisfaits selon la région où ils habitent. Du côté de Google, on a annoncé que le logiciel reconnaissait désormais l’accent et les expressions australiennes.