Les hommes recyclent moins que les femmes, et il y a une raison simple (mais stupide) à cela

Une étude américaine prétend avoir trouvé la raison pour laquelle les hommes recyclent moins. Ils ont peur d’être considérés comme « gays », car s’occuper de la planète est considéré comme quelque chose de féminin. On vous avait prévenu, c’est une raison totalement idiote.

L’étude a été menée par des chercheurs de la Pennsylvania State University, sous la direction de Janet K Swim, professeur de psychologie. « Il peut y avoir de petites conséquences, liées au genre, au fait de se préoccuper du climat. Les gens peuvent l’éviter parce qu’ils pensent que ça ne correspond pas à leur genre », explique-t-elle.

Perception d’un comportement respectueux de l’environnement

Dans les trois études, auxquelles 960 personnes ont participé, les chercheurs ont principalement examiné la perception des hommes et des femmes à l’égard des comportements écologiques « masculins » ou « féminins ». Dans les deux premières études, on a montré aux participants quelques tâches quotidiennes, mais en plus de cela, il y avait une série de tâches contribuant toutes à un meilleur environnement.

Les participants devaient indiquer sur une échelle de 10 si les emplois du temps quotidiens présentaient des traits masculins ou féminins prédominants, et quelle était l’orientation sexuelle de la personne dont il s’agissait. Les résultats suggèrent que ceux qui effectuent des tâches correspondant à leur sexe sont perçus comme plus hétérosexuels. A l’inverse, si un homme effectuait un ensemble de tâches « féminines », il était plus susceptible d’être considéré comme homosexuel.

Le rôle du genre dans les problèmes environnementaux

Cela a donc mis en évidence la croyance des participants selon laquelle les rôles traditionnels des hommes et des femmes sont révélateurs de l’orientation sexuelle d’une personne. « L’environnementalisme étant généralement considéré comme plus féminin, tout le monde a également été jugé plus féminin que masculin », a déclaré le professeur Swim. « Si une personne accorde de l’importance à l’image qu’on peut avoir de son orientation sexuelle, elle adaptera son comportement en conséquence, et accomplira donc des tâches plus masculines ou féminines. » Les hommes ne souhaitant pas paraître comme homosexuels auront dès lors tendance à moins recycler leurs déchets.

Dans la troisième étude, les chercheurs ont cherché à savoir si les personnes en éviteraient d’autres dans la même pièce en fonction de leur comportement écologique. Il en ressort que les hommes sont plus susceptibles de se tenir à l’écart des femmes qui affichent un comportement plus masculin.

« Nous sommes toutefois surpris de constater que seules les femmes qui adoptent un comportement non conforme à l’égalité des sexes sont concernées », a déclaré le professeur Swim. « Nous ne savons pas pourquoi cela se produit, mais c’est une conséquence sociale. Les femmes peuvent le vivre comme quelque chose de négatif, sans comprendre pourquoi. Avec cette étude, les chercheurs veulent également faire comprendre aux politiciens et aux responsables politiques que les rôles des hommes et des femmes doivent être pris en compte en tant qu’obstacles potentiels dans la résolution des problèmes environnementaux. »

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20