Les fonctionnaires émiratis passent à 4,5 jours de travail par semaine… et doivent s’aligner sur le week-end occidental

Les Emirats arabes unis ont décidé de faire passer leur week-end de vendredi-samedi à samedi-dimanche et d’instaurer une semaine de travail de quatre jours et demi, dans un souci notamment de compétitivité, a rapporté mardi l’agence de presse officielle WAM.

La décision de la fédération, l’un des pays les plus riches et influents du Golfe, a été prise pour des considérations économiques.

« D’un point de vue économique, la nouvelle semaine de travail permettra aux Emirats arabes unis de mieux s’aligner avec les marchés internationaux », indique l’agence WAM.

« Cela assurera une fluidité dans les transactions financières, commerciales et économiques avec les pays qui suivent le week-end du samedi-dimanche, renforçant (…) les opportunités pour des milliers de compagnies internationales basées aux Emirats », a-t-elle ajouté, précisant que cela permettra ainsi « d’augmenter les performances en matière de compétitivité » du pays.

L’agence a en outre expliqué que le week-end étendu entrait « dans le cadre des efforts du gouvernement des Emirats pour améliorer l’équilibre entre le travail et la vie personnelle ainsi que le bien-être dans la société ».

La nouvelle semaine de travail sera obligatoire pour le secteur public à partir de janvier. Le week-end commencera alors à midi le vendredi, la grande prière hebdomadaire débutant après 13h00, et s’achèvera le dimanche soir.

Une première

Selon l’agence WAM, les Emirats arabes unis sont « le premier pays au monde à introduire une semaine de travail plus courte que les cinq jours », en vigueur ailleurs.

La fédération va devenir en outre le seul pays du Golfe avec un week-end le samedi-dimanche, lui donnant une longueur d’avance à l’international par rapport à ses concurrents régionaux comme l’Arabie saoudite

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20