Les chiffres stagnent en Belgique: ‘Nous ne devons plus attendre pour nous remettre en question et adapter nos comportements’

Alexander De Croo – Isopix

Invités sur le plateau de VTM, les virologues Marc Van Ranst (KULeuven) et Dirk Devroey ( VUB) et le Premier ministre Alexander De Croo ont appelé les Belges à la vigilance. Les chiffres sont en stagnation et si la courbe ne change pas, les mesures ne s’assoupliront pas.

Alors que le prochain Comité de concertation est prévu pour le 18 décembre prochain, les chiffres stagnent en Belgique. ‘Si la courbe ne change pas drastiquement, nous ne pourrons faire autrement que de mettre en place de nouvelles mesures, qui ressembleront davantage au premier confinement’, a  déclaré Marc Van Ranst sur VTM. Le spécialiste a également indiqué que le taux de reproduction du virus était à nouveau supérieur à 1.

‘Nous pouvons faire en sorte que ce taux de reproduction diminue, en nous tenant aux règles : respectons les distances, ne pas rendre visite à des gens et rester très prudents’, a déclaré Alexander De Croo à la VTM. ‘Plus nous nous tenons aux mesures maintenant, plus vite nous pourrons les assouplir. Nous devons continuer et ne pas nous laisser aller’, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre ne s’est pas prononcé sur un éventuel renforcement des mesures en vue du prochain Comité de concertation. Il a néanmoins déclaré que les efforts demandés à la population belge avaient porté leurs fruits, tout en invitant une fois de plus les Belges à la prudence.

‘Les cartes sont entre nos mains’

‘D’ici là, je n’ai qu’un seul message à adresser aux Belges: nous pouvons tous nous assurer que le taux de reproduction du virus diminue. Et ce, en suivant les règles: gardez vos distances, ne rendez pas visite à des amis et soyez très prudents. Nous ne devons pas attendre pour nous remettre en question et adapter nos comportements’, a déclaré le Premier ministre.

Une tendance confirmée ce matin par le virologue Steven Van Gucht : ‘Comme dans plusieurs autres pays d’Europe, les taux d’infections et d’hospitalisations ont atteint un plateau et contrairement aux Pays-Bas ou à l’Allemagne nous ne constatons heureusement pas encore de nouvelle hausse générale. Mais le plateau actuel se situe encore à un niveau trop élevé. La courbe va bientôt choisir un côté, les cartes sont entre nos mains!’. 

La Belgique se dirige-t-elle vers un renforcement des mesures ? Verdict le 18 décembre.