« Les camions roulant au GNL aussi néfastes pour le climat que les Diesel »

Les camions roulant au gaz naturel liquéfié (GNL) sont tout aussi nocifs pour le climat que les camions au diesel, indique lundi Transport & Environnement (T&E), sur la base de tests indépendants effectués en conditions réelles.

Selon l’ONG, le GNL pollue beaucoup plus que ce que prétendent les fabricants. Elle demande dès lors à l’Union européenne et aux Etats membres de supprimer les subsides accordés aux camions roulant au GNL.

D’après des tests effectués en conditions réelles par l’Université technique de Graz (Autriche), le camion roulant au GNL Iveco S-Way émet 13,4% de gaz à effet de serre de plus, sur une période de 20 ans, que le camion Stralis roulant au diesel de la même marque.

Le dispositif de réduction des gaz d’échappement est également négligeable, selon l’Université de Graz, qui a analysé les émissions de CO2, de méthane et d’oxyde nitreux. 

L’université a également testé l’effet des émissions de méthane et de gaz à effet de serre à plus long terme. Sur une période de 100 ans, lorsque le méthane est beaucoup moins puissant, un camion roulant au GNL émettrait à peine 7,5 % de moins qu’un camion diesel. Selon T&E, il serait en outre impossible d’alimenter tous les camions européens en gaz renouvelable. La demande dans les six plus grands États membres de l’UE dépasserait l’offre de loin.

« Les camions roulant au gaz constituent une impasse pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et ne feront qu’exacerber la crise climatique », souligne Fedor Unterlohner de T&E. « Seuls les véhicules propres peuvent décarbonner le secteur du transport par camion ». 

L’ONG demande dès lors à l’UE de ne plus inclure les stations-services au GNL de ses objectifs en matière d’infrastructures et demande aux pays européens de ne plus encourager l’achat de camions roulant au gaz naturel liquéfié. Les tests montrent par ailleurs qu’un camion roulant au GNL émet beaucoup plus de polluants qu’un camion diesel. Un camion au GNL émet, par exemple, 37 fois plus de particules ultrafines, selon T&E. « Au bout du compte, les camions circulant au gaz ne sont qu’une autre technologie à base de combustibles fossiles qui ne pourra jamais rendre le transport de marchandises plus écologique », conclut M. Unterlohner.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20