Les bonus des PDG des dix plus grandes entreprises technologiques ont augmenté de 400% en moyenne pendant la pandémie

La pandémie de coronavirus n’a pas fait de mal aux entreprises technologiques. Le prix de leurs actions a fortement augmenté en 2020 et 2021. Les PDG en ont également profité. Grâce aux bons résultats de leur entreprise et de la bourse, ils ont pu bénéficier d’une prime importante.

La pandémie de coronavirus a profondément affecté de nombreux consommateurs et entreprises. Les entreprises technologiques ont fait exception à cette règle. En raison des graves blocages survenus dans le monde entier ces deux dernières années, nous avons tous été contraints de recourir à des solutions numériques, telles que Zoom, pour organiser une réunion avec des collègues, par exemple.

La pandémie a été une période de pointe pour les entreprises technologiques

Au cours des deux dernières années, les entreprises technologiques ont obtenu de bons résultats sur les marchés boursiers. L’indice technologique Nasdaq a augmenté de plus de 125 % pour atteindre 15.645 points entre le 20 mars 2020 – date à laquelle les points ont atteint leur plus bas niveau, suite à l’introduction des premières mesures strictes contre le Covid-19 – et le 31 décembre 2021.

Grâce aux bons résultats des entreprises technologiques, de nombreux cadres ont pu bénéficier de primes importantes au cours de cette période. Selon les chiffres du site d’informations financières Finbold, les PDG des dix plus grandes entreprises technologiques ont vu leurs bonus augmenter de 400 % en moyenne entre 2020 et 2021.

  • Andy Jassy, PDG d’Amazon, a vu son bonus passer de 35,8 à 211,9 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 492 %.
  • Patrick Gelsinger, PDG d’Intel, a vu son bonus passer de 22 millions à 179 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 572 %.
  • Le PDG d’Apple, Tim Cook, a vu son bonus passer de 14,7 millions à 98,7 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 714 %.
  • Tan Hock Eng, PDG de Broadcom, a vu son bonus passer de 3,6 millions à 60,7 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 1.586 %. Il s’agit également de la plus forte augmentation parmi tous les PDG du top 10.
  • Satya Nadella, PDG de Microsoft, a vu son bonus passer de 44,3 millions à 49,9 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 13 %.
  • Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a vu son bonus passer de 25,3 à 26,8 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 6 %.
  • Chuck Robbins, PDG de Cisco, a vu sa prime passer de 23,2 à 25,4 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 9 %.
  • Jensen Huang, PDG de Nvidia, a vu son bonus passer de 11,5 à 17,5 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 52 %.
  • Safra Ada Catz, PDG d’Oracle, a vu son bonus passer de 1 million de dollars à 10,6 millions de dollars. Cela représente une augmentation de 1.000 %.

Certains PDG ont vu leurs primes diminuer

Il y a également deux exceptions dans la liste des dix plus grandes entreprises technologiques. Deux PDG ont dû se contenter d’une prime plus faible en 2021.

  • Reed Hastings, PDG de Netflix, a vu son bonus chuter de 43,2 à 34,7 millions de dollars. Cela représente une diminution de 20 %.
  • Sundra Pichai, PDG d’Alphabet, a vu son bonus chuter de 7,4 à 6,3 millions de dollars. Cela représente une diminution de 15 %.

Si nous additionnons toutes les primes, nous constatons que le total des primes des dix PDG ci-dessus est passé de 231,96 millions de dollars à 721,13 millions de dollars entre 2020 et 2021, soit une augmentation de 211 %.

M. Finbold note que ce ne sont pas seulement les bons résultats des entreprises et des marchés boursiers qui ont fait grimper les primes. Les entreprises veulent également éviter que les meilleurs talents ne cherchent d’autres horizons.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20