Le top 10 des villes les plus chères pour les expats en 2020

On retrouve dans le top 10 des villes les plus chères pour les expatriés de cette année beaucoup de clients habituels. Mais un intrus s’est tout de même glissé dans le top 3.

Achgabat, la capitale du Turkménistan, n’est peut-être pas très glamour, mais cela ne l’empêche pourtant pas d’être la deuxième ville la plus chère du monde pour les expatriés, selon les calculs du cabinet de conseil en ressources humaines, Mercer.

En première place, on retrouve Hong Kong. Tokyo clôture le podium.

L’Asie place six villes dans le top 10, la Suisse… trois et les États-Unis, une seule.

Immobilier et hyperinflation

Achgabat figurait encore à la huitième place du classement l’an dernier. Mais une crise économique, une pénurie alimentaire et une hyperinflation ont fait bondir la ville turkmène de cinq places.

L’immobilier à Hong Kong reste le plus cher du monde, en conséquence de quoi l’île conserve sa première place. Les troubles politiques de 2019 et du début de 2020 sont par ailleurs loin d’avoir disparu.

Coronavirus

Précisons que les données de Mercer datent du mois de mars, lorsque l’impact du coronavirus ne s’était pas encore pleinement fait sentir. Cependant, les prix dans les supermarchés des grandes villes ont fortement augmenté depuis le début de la crise, il est donc fort probable que les villes les plus chères le soient encore plus pour les expatriés.

En plus des prix de l’immobilier et du pouvoir d’achat, le rapport prend également en compte d’autres facteurs comme les systèmes locaux d’indemnisation.

Avec ce rapport, le cabinet de conseil en ressources humaines ambitionne de donner une indication sur les prix de revient aux multinationales qui travaillent avec beaucoup d’expatriés.

Le top 10

  1. Hong Kong
  2. Achgabat
  3. Tokyo
  4. Zurich
  5. Singapour
  6. New York
  7. Shanghai
  8. Berne
  9. Genève
  10. Pékin

Lire aussi: