Le top 10 des sportives les mieux payées au monde est dominé par… des joueuses de tennis

Naomi Osaka is voor de marketeers een gedroomd icoon. – Louis Lanzano/Sipa USA

Les joueuses de tennis sont les sportives les mieux rémunérées au monde. C’est en tous les cas ce qui ressort d’une étude du magazine américain Forbes, qui s’est penché sur les revenus des athlètes féminins d’élite au cours de ces 12 derniers mois.

Le magazine est arrivé à la conclusion que le top 10 des athlètes féminins les mieux payés n’était pas occupé par une, mais bien par 9 joueuses de tennis. Seule une personne dans le classement ne joue pas au tennis: la footballeuse américaine Alex Morgan. 

37,4 millions de dollars

La joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka décroche la première place du classement. Elle a remporté, au cours de ces derniers mois, 37,4 millions de dollars (31,03 millions d’euros). Osaka est suivie de près par Serena Williams, sa rivale américaine, qui a déclaré un salaire annuel de 36 millions de dollars (30,13 millions d’euros). La troisième place du podium est attribuée à l’Australienne Ashleigh Barty, qui a remporté 13,1 millions de dollars cette année.

Les trois joueuses de tennis sont suivies par Simona Halep (10,9 millions de dollars), Bianca Andreescu (8,9 millions de dollars), Garbine Muguruza (6,6 millions de dollars), Elina Svitolina (6,4 millions de dollars), Sofia Kenin (5,8 millions de dollars) et Angelique Kerber (5,3 millions de dollars). La footballeuse Alex Morgan occupe quant à elle la dixième place.

Les hommes restent majoritaires

Les athlètes féminins n’égalent toutefois pas encore leurs homologues masculins. Naomi Osaka et Serena Williams étaient en effet les deux seules femmes a faire partie du top 100 des athlètes les mieux payés établi par le magazine Forbes en mai dernier. 

David Carter, professeur d’économie du sport à la Marshall School of Business de l’Université de Californie du Sud (USC), n’est pas surpris qu’Osaka soit en tête du classement. ‘Naomi Osaka incarne une icône de rêve pour le monde du marketing’, explique-t-il. ‘Il s’agit d’un nouveau visage, derrière lequel se cache une histoire très intéressante pour le public. Naomi Osaka est jeune et multiculturelle, ce qui plaît aux jeunes, qui sont une des cibles principales des entreprises’.