Le suivi publicitaire ne se limite désormais plus aux données personnelles, il suit également votre regard

Le financement par la publicité est un modèle économique très répandu dans le monde du divertissement, que ça soit pour les services de streaming vidéo, de musique, ou encore les jeux vidéo. Un concept qui souffre d’un gros défaut: il n’offre pas – ou peu – d’assurance que les consommateurs regardent bien ou écoutent bien les spots publicitaires, mais cela est sur le point de changer.

Deux ans après avoir fermé ses portes, la société MoviePass – service d’abonnement qui permettait de visionner un certain nombre de films au cinéma moyennant un montant mensuel – s’apprête à faire son grand retour aux États-Unis, avec une nouvelle offre. En plus de l’abonnement mensuel traditionnel, les clients pourront visionner un certain nombre de publicités pour recevoir des « crédits » à échanger contre des places de cinéma. Un concept qui a déjà fait ses preuves, mais qui est facilement contournable, sauf que la société a trouvé la parade. MoviePass s’assurera que ses clients regardent bien les publicités grâce au suivi oculaire.

Pour profiter de l’offre, les clients devront en effet autoriser l’application à suivre leurs mouvements oculaires via la caméra de leur téléphone lorsqu’ils visionnent des pubs.

« Une aubaine » pour les consommateurs

Lors de la présentation de la nouvelle direction de MoviePass, son fondateur Stacy Spikes a souligné combien le programme pouvait être bénéfique pour les consommateurs. Ces derniers vont en effet pouvoir tirer profit de leur consommation de publicités pour se rendre gratuitement au cinéma.

De plus, les annonces diffusées seront sélectionnées en fonction des intérêts des spectateurs. De quoi les intéresser un minimum.

« Cela crée essentiellement une transaction entre vous et la marque », a-t-il déclaré lors de la présentation du MoviePass 2.0, ajoutant : « Ce qui est cool, c’est que votre téléphone, votre appareil, utilise votre propre détection faciale. »

Le tracking 2.0

Le suivi publicitaire va donc bien plus loin que la simple collecte de données sur la toile. Ici, il est direct puisque la publicité se met en pause quand le spectateur ne regarde plus son téléphone et recommence lorsqu’il est à nouveau concentré sur son contenu. Une approche qui permet d’éviter que les cinéphiles ne trompent le système.

Le fondateur du service loue évidemment les louanges de sa nouvelle offre. Il est convaincu que les cinéphiles seront nombreux à se tourner vers cette solution pour profiter gratuitement ou presque de places de cinéma. Ces derniers auront évidemment le choix de rejoindre ou non le programme, ils seront donc personnellement impliqués dans la démarque, contrairement au tracking traditionnel où les publicitaires vendent les données privées de leurs clients sans que ceux-ci en soient informés.

La question reste de savoir si ce système donnera des idées aux autres. Certains sites de divertisssement vous obligent déjà à rester sur la page web que vous regarder, pour faire défiler la pub. Ici, on est clairement un cran plus loin.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20