Le secteur aérien se prépare pour sa ‘mission du siècle’: acheminer les vaccins aux quatre coins du monde

Des avions de ligne attendent leur tour sur la piste pour décoller
Getty Images

Huit mille avions gros-porteurs seront théoriquement nécessaires pour distribuer les futurs vaccins contre le coronavirus dans le monde entier, a fait savoir l’Association internationale du transport aérien, ce jeudi. Qualifiant l’entreprise de ‘mission du siècle’ pour l’aviation de fret, l’IATA appelle toutes les parties concernées à planifier cette distribution dès à présent.

Selon l’IATA, il faudra l’équivalent de 8.000 Boeing 747 cargos pour livrer une dose de vaccin aux 7,8 milliards de personnes dans le monde. A l’heure actuelle, il reste encore à peine plus de 400 avions de ce type en service.

‘La livraison en toute sécurité des vaccins Covid-19 sera la mission du siècle pour l’industrie mondiale du fret aérien. Mais cela ne sera pas possible sans une planification préalable minutieuse. Et c’est maintenant qu’il faut la faire’, a expliqué Alexandre de Juniac, directeur générale de l’organisation, relayé par le site Euractiv. ‘Et même si nous supposons que la moitié des vaccins nécessaires sera peut-être transportée par voie terrestre, ce sera le plus grand défi jamais posé à l’aviation de fret’, a-t-il ajouté.

Des discussions sont en cours entre l’IATA et des compagnies aériennes, des aéroports, des organisations de santé et des firmes pharmaceutiques afin de mettre sur pied un pont aérien mondial.

Capacités spécifiques

Durement touché par la chute du trafic de passagers, le secteur aérien tente de compenser le manque à gagner en se concentrant davantage sur le cargo. Mais le transport de vaccins demande des capacités spécifiques, notamment en termes de refroidissement, voire de congélation.

Le chef du département fret de l’IATA, Glyn Hugues, a toutefois assuré que des plans étaient en cours d’élaboration pour que le secteur puisse atteindre les capacités requises, rapporte l’agence Belga.

Lire aussi: