Le Royaume-Uni interdit la plateforme crypto Binance

La Financial Conduct Authority (FCA), le gendarme financier du Royaume-Uni, a ordonné à la plateforme de cryptomonnaies Binance de cesser toute opération réglementée au Royaume-Uni. Binance est une société qui dispose de filiales dans le monde entier.

Pourquoi est-ce important ?

Le secteur des cryptomonnaies se trouve encore dans une zone grise en termes de réglementation (et c’est un peu le but). Si le Royaume-Uni fait partie des premiers pays à mettre en œuvre et à appliquer des réglementations plus strictes à l'encontre des sociétés crypto, d'autres nations pourraient suivre dans son sillage. Et ce serait probablement une mauvaise nouvelle pour les cours des monnaies numériques.

Avertissement aux consommateurs. Le week-end dernier, la FCA a émis un avertissement aux consommateurs à l’encontre de Binance Holdings et de Binance Markets Limited, deux sociétés enregistrées aux îles Caïmans. Cette dernière est une filiale basée à Londres et dirigée par le CEO Changpeng Zhao.

  • « Binance Markets Limited n’est pas autorisé à mener des activités réglementées au Royaume-Uni », a déclaré la FCA, ajoutant qu' »aucune autre entité du groupe Binance ne détient une quelconque forme de licence, d’enregistrement ou de permis britannique pour mener des activités réglementées au Royaume-Uni. »
  • Bien que la FCA ait interdit à Binance d’offrir des services au Royaume-Uni, les citoyens britanniques peuvent toujours accéder aux services de la plateforme dans d’autres juridictions.
  • Binance Markets Limited, dont le siège est situé à Londres, a reçu l’autorisation de la FCA de proposer aux consommateurs des services d’investissement en devises traditionnelles.
    • Binance y est parvenu en rachetant une société financière qui était déjà enregistrée auprès du régulateur. La transaction a été approuvée par la FCA en juin dernier, selon des documents publics.
  • Néanmoins, Binance Markets Limited n’est donc pas reconnu par le régime d’enregistrement des sociétés crypto de la FCA, qui est requis pour les groupes britanniques offrant des services d’actifs numériques.
  • Le régulateur a ordonné à Binance d’indiquer en majuscules sur son site internet que la société n’est pas autorisée à mener des « activités réglementées » au Royaume-Uni.
  • Binance Markets Limited doit également « sécuriser et préserver toutes les données … relatives à tous les consommateurs britanniques de ses systèmes » et cesser toute publicité et promotion financière.
  • Binance a jusqu’à mercredi soir pour se conformer aux exigences de l’organe de surveillance.

Volonté de coopérer. Binance a déclaré qu’elle « adopte une approche coopérative pour travailler avec les régulateurs ». Elle a également déclaré qu’elle prenait ses « obligations de conformité très au sérieux ».

  • La firme a ajouté que la notification de la FCA « n’a aucun impact direct sur les services offerts sur Binance.com », Binance Markets Limited étant une entité distincte.
  • L’entité avait demandé à devenir une société de crypto enregistrée auprès du régulateur, mais a retiré cette demande le mois dernier.
    • L’organisme de surveillance a confirmé que la demande avait été retirée « après un engagement intensif avec la FCA ».
  • La FCA se concentre sur les contrôles visant à prévenir le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme lorsqu’elle approuve ou non de telles demandes.

Binance est l’un des principaux opérateurs actifs sur le marché des cryptomonnaies et offre un large éventail de services à ses clients du monde entier: négociation de dizaines de pièces numériques, de contrats à terme, d’options, de jetons d’actions, ainsi que des comptes d’épargne et des prêts.

  • La société a enregistré un volume d’échanges de cryptomonnaies de 1,5 milliard de dollars le mois dernier, selon les données de TheBlockCrypto.
  • Binance Markets Limited a été fondé il y a un an dans le cadre d’un plan plus large visant à lancer un marché d’échange axé sur le Royaume-Uni, Binance UK, qui serait « isolé » de l’opération mondiale plus large.
  • En avril, l’organisme de surveillance financière allemand a averti les investisseurs que Binance avait probablement enfreint la réglementation sur les valeurs mobilières concernant le lancement des échanges de jetons d’actions, ce que la plateforme a tenté, sans succès, de contester.

Significatif. « L’intervention de la FCA est l’une des mesures les plus importantes prises par un régulateur mondial contre Binance », a souligné le Financial Times.

  • « Cette intervention est un signe de la façon dont les régulateurs sévissent contre le secteur des cryptomonnaies en raison des préoccupations concernant son rôle potentiel dans des activités illégales telles que le blanchiment d’argent et la fraude, et en raison de ses protections souvent faibles pour les consommateurs. »

Au moment d’écrire ces lignes, à peu près tout le marché des cryptomonnaies était encore dans le vert. Mais cela pourrait bientôt changer…

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés