Le Royaume-Uni débloque près de 34 millions d’euros pour des drones de combat

Le Royaume-Uni a signé un contrat de 30 millions de livres (33,7 millions d’euros) pour développer une flotte de nouveaux drones de combat. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, tient ainsi sa promesse de ‘mettre fin à l’ère du désengagement’ pour les forces armées britanniques.

Le premier avion de combat sans pilote du Royaume-Uni sera développé en Irlande du Nord. À terme, il pourra accompagner des avions conventionnels tels que le Typhoon ou le F-35 pour abattre des cibles depuis les airs.

Le groupe aéronautique américain Spirit AeroSystems a remporté le contrat pour effectuer les premiers vols d’essai avec le drone d’ici fin 2023. L’année dernière, la même société annulait le rachat d’Asco, le spécialiste belge des pièces aéronautiques.

Team Mosquito

Si le programme – nommé Team Mosquito – auquel participe également la branche britannique du groupe de défense américain Northrop Grumman, réussit, les drones pourraient être déployés d’ici la fin de la décennie. Le contrat de trois ans avec le ministère britannique de la Défense devrait créer plus de 100 emplois à Belfast.

Le nouveau drone sera le premier véhicule aérien sans pilote de l’armée britannique. Équipé de missiles et de technologies de guerre électronique, il sera capable d’abattre des avions ennemis et d’échapper aux missiles antiaériens. Cette aide permettra aux pilotes de la Royal Air Force (RAF) de se concentrer sur la mission principale et de prendre moins de risques.

‘Loyal Wingman’

‘Les aéronefs autonomes Loyal Wingman (ndlr: comprenez « allié loyal ») créent la possibilité d’élargir, de diversifier et de moderniser rapidement notre force aérienne de manière rentable maintenant et à l’avenir’, a déclaré Richard Berthon du ministère de la Défense.

Le secrétaire d’État Jeremy Quin a ajouté: ‘Le projet de 30 millions de livres sterling accélérera le développement de la future force aérienne britannique grâce à la livraison de véhicules aériens sans pilote, conservant notre position de leader mondial des technologies émergentes.’

16,5 milliards de livres

En novembre dernier, Boris Johnson a déclaré qu’il souhaitait dépenser beaucoup plus pour la Défense dans les années à venir. Le Premier ministre britannique estime que nous vivons actuellement la situation mondiale la plus dangereuse et compétitive depuis la fin de la guerre froide.

‘Le Royaume-Uni doit défendre son histoire et ses alliés’, a-t-il déclaré. À cette fin, le gouvernement a mis 16,5 milliards de livres supplémentaires (près de 18,5 milliards d’euros) à la disposition de l’armée pour les quatre prochaines années.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés